Burkina Faso : Le chef de junte militaire Sandoago Damiba déclaré président par le Conseil constitutionnel





burkina-faso-le-chef-de-junte-militaire-sandoago-damiba-declare-president-par-le-conseil-constitutionnel


Paul-Henri Sandaogo Damiba, chef de la junte militaire au Burkina Faso, a été déclaré président par le Conseil constitutionnel, append-on, ce jeudi 10 février 2022. Il devra bientôt prêter serment devant cette institution, rapporte une dépêche de l’AFP.
Le nouveau président, Paul-Henri Sandaogo Damiba, à la tête d’un groupe de militaire, ont renversé le régime du président Roch Marc Christian Kaboré, à la suite d’un coup d’Etat, le 24 janvier 2022.
"Paul-Henri Sandaogo Damiba, lieutenant-colonel des forces armées nationales, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR)", est le président du Faso, est-il indiqué dans la note du Conseil constitutionnel qui a été notifié au concerné, mercredi 9 février 2022.
La date de la prestation de serment n’a pas encore été fixée. Mais elle devrait se faire "d’un commun accord" avec le président du Conseil.
Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est dit "gravement préoccupé par le changement inconstitutionnel du gouvernement au Burkina Faso, le 24 janvier", dans une déclaration difficilement adoptée à l’unanimité par les membres, dont la Russie. Ces derniers ont dit "prendre note" des sanctions de l’Union africaine et de la CEDEAO, "jusqu'au rétablissement rapide et effectif de l'ordre constitutionnel par les autorités militaires".

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Tourisme et hôtellerie : l’attractivité ivoirienne réaffirmée au Maroc

Zouzou Franck Carlos rejoint Gbohouo Sylvain au Tp Mazembe