Après le rejet de sa demande d’indemnisation, Blé Goudé réaffirme sa conviction "de se battre afin que la justice et la vérité l’emportent"





apres-le-rejet-de-sa-demande-dindemnisation-ble-goude-reaffirme-sa-conviction-quotde-se-battre-afin-que-la-justice-et-la-verite-lemportentquot


La Chambre de la CPI constituée pour statuer sur la demande d’indemnisation introduite par Charles Blé Goudé a rejeté sa requête. Juste après cet arrêt, par le biais de son équipe de défense, Blé Goudé a produit un communiqué pour rappeler les motivations de sa demande. Il a surtout réaffirmé sa conviction "de se battre afin que la justice et la vérité l’emportent".

 

COMMUNIQUÉ DE L’ÉQUIPE DE DÉFENSE DE MONSIEUR CHARLES BLÉ GOUDÉ SUITE À L’ARRET DE LA CPI RELATIF À SA DEMANDE EN INDEMNISATION

 

La Haye, le 10 février 2022

Ce jeudi 10 février 2022, l’équipe de défense de monsieur Charles BLE GOUDE a reçu notification de la décision de la chambre (constituée pour la circonstance) de la CPI relativement à la demande en indemnisation formulée par leur client.

L’équipe de défense prend acte de cet arrêt par lequel la Chambre a décidé à tort de ne pas faire droit à la demande de monsieur Charles BLE GOUDE dont le caractère légitime et fondé demeurent incontestables.

Monsieur Charles Blé Goudé et son équipe de défense tiennent à rappeler que leur demande en indemnisation faisait suite à :

- une arrestation et un transfert à la CPI entachés de très graves irrégularités

- près de 6 ans, bientôt 8, d’une dure détention préventive qui n’avait aucune raison d’être

- un éclatant acquittement à mi-chemin du procès, sans que la défense n’ait eu besoin de présenter ses preuves et contre-preuves, chose extrêmement rare dans un procès pénal international.

- un maintien en exil forcé aux Pays-Bas, loin de son pays la Côte d’ivoire et de ses proches, malgré cet acquittement, faisant ainsi de lui un quasi-apatride.

Etc.

 

Sur le même sujet : La CPI rejette la demande d’indemnisation de Blé Goudé

 

Autant d’éléments non-exhaustifs qui montrent à suffisance que la procédure a été menée en violation de ses droits fondamentaux et était frappée de sérieux manquements de la part du Bureau du Procureur.

Les dommages irréversibles pour monsieur CBG et sa famille du fait de cette situation demeurent objectivement incontestables et l’histoire en restera témoin à jamais.

Au-delà de sa personne et par cette procédure, Monsieur Charles BLE GOUDE entendait certes faire reconnaître les douleurs que les manquements sus-visés lui ont causées, mais surtout amener à éviter que ce qu’il a vécu ne puisse plus jamais se répéter pour un autre être humain, ce afin de préserver les droits fondamentaux des citoyens et l’intégrité de la justice internationale.

Aussi, Monsieur Charles Blé Goudé tient-il à réaffirme ici et maintenant sa conviction qu’il ne cessera de se battre afin que la justice et la vérité l’emportent en toutes circonstances.

Pour finir, Monsieur Charles Blé Goudé tient à rappeler qu'il reste toujours en attente de son passeport afin de rentrer chez lui en Côte d'Ivoire conformément à l'ordonnance d'acquittement rendue par la chambre d'appel depuis le 31 mars 2021.

 

Fait à La Haye le 10 février 2022

Pour l’équipe de défense de monsieur Charles Blé Goudé

Maître Seri Zokou

En lecture en ce moment

Covid-19 : le point de la situation du jeudi 18 juin 2020

Syrie: au moins 40 chefs jihadistes tués par une frappe américaine près d’Idleb