5e phase de recensement générale de la population et de l’habitat (RGPH) : l’UNFPA satisfait du déroulement selon les normes internationales





5e-phase-de-recensement-generale-de-la-population-et-de-lhabitat-rgph-lunfpa-satisfait-du-deroulement-selon-les-normes-internationales


La Directrice régionale du Bureau régional de l’Afrique de l’ouest et du centre de l’UNFPA Argentina Matavel Piccin a été reçue en audience jeudi 10 février 2022 par le ministre ivoirien  du plan et du développement, Nialé Kaba.

 Au terme de cette rencontre, la représentante de l’UNFPA a dit la satisfaction de son organisation qui a noté que le 5 recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), qui s’est déroulée du 08 novembre au 14 décembre 2021, a été faite « selon les normes internationales ».

Elle a exprimé sa joie de savoir que tous les aspects de la coopération entre l’UNFPA et la Côte d’Ivoire, vont très bien car selon elle, « Tous les chantiers que nous sommes en train de bâtir ensemble marchent très bien ».

Notons que déjà le 15 décembre 2021, la ministre Kaba Nialé, aju cours d’une rencontre avec la presse,  avait annoncé que les résultats seraient connus en ce début d’année 2022. «  Mais avant, conformément aux normes des Nations Unies en la matière, les données transmises directement du terrain par les agents au serveur central sécurisé du projet seront soumises à la phase d’apurement des données », avait-elle précisé.

La ministre avait souligné en outre qu’une « opération d’évaluation de la couverture et de la qualité des données du dénombrement sera réalisée du 03 janvier au 03 mars 2022, à travers l’Enquête Post-Censitaire (EPC), qui sera réalisée sur un échantillon prélevé sur l’ensemble des zones du recensement. Les premiers résultats définitifs seront publiés à la fin du mois d’avril 2022 »

Il est bon de savoir que la visite de la directrice régionale du Bureau régional de l’Afrique de l’ouest et du centre de l’Unfpa Argentina Matavel Piccin en Côte d’Ivoire démarrée 09 février, prendra fin le 13 février . Elle vise à renforcer la coopération entre Abidjan et le fonds notamment dans le cadre du nouveau plan stratégique de l’UNFPA (2022-2025) qui met l’accent sur l’accélération des stratégies et interventions pour la réalisation d’ici 2030 des trois résultats transformateurs. A savoir mettre fin aux décès maternels, mettre fin aux besoins non satisfaits de planification familiale et mettre fin aux violences basées sur le genre et aux pratiques néfastes.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

CFA-Eco : la monnaie unique de la Cedeao « différée à une date ultérieure »

COVID-19 : Abobo, Yopougon, Koumassi, les nouveaux gros foyers