Burkina-Faso : Plus de 8000 bidons de jus contrefaits saisis





burkina-faso-plus-de-8000-bidons-de-jus-contrefaits-saisis


Au Burkina-Faso, les autorités ont annoncés plus de 8 000 bidons de jus frelatés dans la ville de Ouagadougou (capitale du Burkina-Faso) mardi 15 fevrier 2022. L’opération conduite par le commissariat de police de l’arrondissement de Nongr-Massom (mairie dans la ville de Ouagadougou), a été mené à la suite d’investigations par la brigade de recherche et d’intervention.

Après la saisie, le laboratoire national de santé publique a réalisé une série d’analyses sur les  échantillons. Les résultats ont montré qu’il s’agissait de produits prohibés dangereux pour les consommateurs. Les auteurs de cet acte de contrebande aux nombres de 4 dont l’âge varie entre 29 à 58 ans ont été interpellés avec la collaboration de la population du Burkina et arrêtés  par la police nationale.

Ils ont expliqué aux policiers que leur stratégie consiste à vider les cartons initialement conditionnés de leur contenu avant de se débarrasser des étiquettes de bouteilles. Ensuite, ils séchaient les bouteilles, sans oublier de fabriquer de nouveaux étiquetages pour ceux-ci. Ces bouteilles étaient ensuite reconditionnées dans les cartons pour etre ensuite vendues sur le marché dans certaines villes comme Ouagadougou, Koudougou, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya.

 Ce sont au total 263 cartons de jus contrefaits, une machine d'étiquetage et de reconditionnement de cartons, 332 étiquettes, 301 sachets plastiques, mais aussi un pot de colle liquide qui ont été saisis. Les autorités évoquent un préjudice de plus de 70 000 000 de francs CFA  rapporte Africa sur7.

Janice Thera (Stagiaire)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Levée de l’immunité parlementaire : «seul le parquet peut demander l’autorisation de poursuite ou d’arrêter un parlementaire » (Yasmina Ouégnin)

Foire de l’uniforme scolaire (FUS) : Une plateforme qui faciliter la vie aux parents d’élèves