Election du maire de Bouaflé ; Koné Issiaka (candidat Rhdp) reconnait sa défaite et félicite son adversaire





election-du-maire-de-bouafle-kone-issiaka-candidat-rhdp-reconnait-sa-defaite-et-felicite-son-adversaire


Au lendemain de la suspension des dépouillements du vote pour le nouveau maire de la commune de Bouaflé le 17 février dernier à la suite d'un incident, le candidat Rhdp, Koné Issiaka, dans une déclaration dont copie nous est parvenue, a reconnu la victoire d’Azi Serge Koffi, candidat du Pdci-Rda. Il s’est également désolidarisé «des actes solitaires des deux conseillers fauteurs de troubles qui par leurs actes ont par ricochet entaché son honorabilité" . Voici L'intégralité de la déclaration. 

Chers parents,

Chers frères et chères sœurs de Bouaflé,

Le processus électoral ouvert depuis quelques jours, en vue de désigner le successeur de feu Docteur Lehi Bi kribou Lucien, ex maire de Bouaflé, brutalement arraché à note affection suite à un accident de la voie publique le 17 novembre 2022 a été marqué par de vives tensions. Ces tensions se sont se sont accentuées au cours du dépouillement du scrutin du 17 février 2022 par deux conseillers qui ont perturbé le bon déroulement de l’opération. Le spectacle désolant qui s’est produit l’a poussé à sortir de la salle. Constatant son absence et celui de son représentant, le préfet de département de Bouaflé Gonbagui Gueu Georges a décidé du report après concertation avec le président de séance. Malgré ce report, le climat ne s’est pas apaisé. Dans le but de préserver la paix, l’entente et la fraternité entre fils et filles de Bouaflé mais aussi par égard pour la mémoire de notre regretté maire Lehi Bi kribou Lucien, j’ai décidé ce qui suit :

1/ Je me retire définitivement du processus électoral

2/ Je reconnais la victoire de mon frère et adversaire Azi Serge Koffi qui au moment de la suspension du dépouillement, bénéficiait d’une avance quasi insurmontable (21 voix contre 10 voix).

3/ J’appelle toutes les populations de Bouaflé sans distinction au calme et à vite oublier ces incidents regrettables.

4/ J’adresse mes chaleureuses félicitations à mon frère Azi Serge Koffi.

L’honorable Issiaka Koné se désolidarise des actes solitaires des deux conseillers fauteurs de troubles qui par leurs actes ont par ricochet entaché son honorabilité. Vive la paix et vivre ensemble à Bouaflé !

La politique est un jeu dans lequel il faut être fair-play et savoir reconnaître sa défaite.

Bonne chance au nouveau maire de Bouaflé.

 Fait à Bouaflé, le 18 février 2022

 Koné Issiaka

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Insolite : Des prêtres vodou débarquent à l’Aéroport pour purifier un avion

Eliminatoires Mondial 2022 : les dix barragistes de la zone Afrique