2 ans après DJ Arafat, Tina Spencer perd Bébé Carla





2-ans-apres-dj-arafat-tina-spencer-perd-bebe-carla


Connue sur le nom de Bébé Carla, la petite sœur de feu dj Arafat, est décédée lundi 21 février 2022. A l’état civil, elle se nomme Kéké Carla, fille du chanteur Kéké Kassiry et de la chanteuse Tina Glamour, également mère de feu DJ Arafat. Selon des sources médiatiques, elle est  décédée à Abidjan des suites d’une longue maladie, alors que sa mère Tina Glamour, séjournait  en Angleterre dans le cadre d’une tournée artistique.

D’autres sources médicales expliquent que Carla est décédée depuis lundi nuit. Mais, vu que Tina était hors du pays, il fallait attendre son retour avant d’annoncer la mauvaise nouvelle.

A lire également: Côte d’Ivoire : Un accident sur l’autoroute Yopougon-Adjamé fait 6 victimes

« Les médecins ont appelé Hassan Hayek depuis avant-hier pour lui donner l’information. Mais comme sa maman était absente, ils ont voulu attendre l’arrivée de cette dernière pour rendre publique », nous a confié notre source.

On se souvient qu’il y a quelques mois déjà, Carla était très malade. Au point où cela avait suscité de nombreuses polémiques sur la toile. Certains mêmes sont allés jusqu’à insinuer qu’elle était morte. Sa mère est alors montée au créneau pour démentir l’information et mettre en garde les personnes qui ont annoncé cette mauvaise nouvelle.

 Certainement un peu libérée de la pression que représentait l’état de santé de sa fille, Tina a entrepris la semaine dernière un voyage artistique en Angleterre où elle a donné une série de spectacles le week-end passé, avant de regagner Abidjan lundi 21 février.

Malheureusement pour elle, à peine rentrée au pays qu’elle est accueillie par la nouvelle du décès de sa fille. Kéké Carla dit bébé Carla rejoint ainsi sa grand frère, Houon Ange Didier, alias DJ Arafat , pratiquement 2 ans et demi après le rappel à Dieu de ce dernier.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Football: Le championnat de ligue 1 démarre le 19 mars (CN-FIF)

Lycée professionnel de Jacqueville : SOS pour l’internat