Début lundi des discussions sur la nouvelle trêve sociale





debut-lundi-des-discussions-sur-la-nouvelle-treve-sociale


La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto, entame lundi 7 mars 2022 des discussions avec les faîtières et organisations syndicales des fonctionnaires de Côte d’Ivoire en vue de la signature d’une nouvelle trêve sociale au terme de la première qui arrive à expiration en août 2022.

Mme Ouloto rencontrera lundi et mardi, les centrales syndicales et faîtières pour des revendications communes. Après les centrales, elle échangera mercredi, jeudi et vendredi avec les syndicats du personnel de l’imprimerie, des agents spécialisés dans les travaux publics, option chauffeur, des informaticiens du secteur public, des statisticiens et démographes de Côte d’Ivoire, des personnels et des contractuels de l’administration publique sur des revendications spécifiques aux agents publics interministériels.

Un document d’une cinquantaine de pages regroupant les revendications de l’ensemble des fonctionnaires a été enregistré entre octobre et novembre 2021.

Il s’agit des revendications communes de tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et de celles spécifiques aux six familles d’emplois des fonctionnaires à savoir ‘’éducation et formation, scientifiques et techniques, administratif, juridique et diplomatique, gestion économique et financière, affaires sociales, production littéraire et scientifique’’.

A chacune des revendications, correspond un justificatif et des propositions de solutions.

Lors d’une rencontre avec les faitières et organisations syndicales des fonctionnaires, jeudi 03 février 2022, en présence de membres du gouvernement, la ministre Anne Désirée Ouloto avait précisé que ces documents seront renforcés à travers des rencontres sectorielles avec des membres du gouvernement au mois de février 2022 dans les différents ministères techniques et celui de la Fonction publique sur la base des formulations déjà reçues.

Une fois le document enrichi, la mise en commun sera faite à la première quinzaine du mois de mars 2022 au ministère de la Fonction publique de telle sorte qu’à la fin du mois de mars, le document final puisse être présenté à l’ensemble des faîtières et organisations des fonctionnaires.

Après cette étape, il sera transmis au Premier ministre et à tous les membres du gouvernement pour appréciation.

Et à partir du mois de mai 2022, le chef du gouvernement pourra organiser des rencontres de dialogue, des discussions d’échanges afin d’aboutir à la signature de la nouvelle trêve sociale.

Le gouvernement et les syndicats de la Fonction publique de Côte d’Ivoire avaient signé le 17 août 2017 à Abidjan, des accords portant une trêve sociale sur une période de cinq ans, afin d’instaurer et maintenir un climat de paix social durable dans le pays.

Ces accords, selon les organisations syndicales, ont été respectés à la lettre par le gouvernement avec une bonification de 150 points d’indices pour les grades A et B et 100 points pour les grades C et D sur les salaires de certains fonctionnaires.

Mais aussi 50 points d’indice complémentaires aux Techniciens supérieurs et Techniciens de la catégorie B autres que ceux relevant des emplois de l’informatique, de la Santé et des Eaux et Forêt bénéficiant des dispositions du décret n°2014-261 du 14 mai 2014 et le paiement du stock des arriérés.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, nommé vice-président de Côte d’Ivoire

Université de Cocody : une grave pénurie de salles de cours et d'équipements