Enseignement supérieur : c’est reparti pour la 2e édition du prix «Justine Bindedou-Yoman », récompensant la meilleure étudiante en Thèse ou en Master





enseignement-superieur-cest-reparti-pour-la-2e-edition-du-prix-justine-bindedou-yoman-recompensant-la-meilleure-etudiante-en-these-ou-en-master


La 2e édition du prix « Justine Bindedou-Yoman », du nom de cet ex professeur au Département de Philosophie de l'Université Alassane Ouattara a été lancée le mardi 8 mars 2022 à la salle des 3 UFR de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan Cocody.

Selon l’enseignant-chercheur à l'Institut Supérieur des Arts et de l'Action Culturelle (INSAAC), Dr Koffi Dieudonné par ailleurs président du Réseau Africain pour la Promotion des Compétences Féminines dans le Milieu Universitaire (RAPCF-MU), c'est un prix qui vise à récompenser une étudiante en Thèse ou en Master qui se démarque par son engagement scientifique. Un engagement qui se mesure essentiellement à travers ses participations aux colloques et ses publications scientifiques.

« C'est un aussi un prix qui rend hommage à Justine Bindedou-Yoman, (décédée le 07 août 2016) ex-professeur au Département de Philosophie de l'Université Alassane Ouattara », a expliqué Dr Koffi pour qui Justine Bindelou-Yoman un modèle de femmes scientifiquement engagées qui en plus des publications et des participations aux colloques internationaux comme les autres, a créé des structures pour favoriser la richesse scientifique.

L’objectif recherché en initiant ce prix, qui fait partie des activités RAPCF-MU, « c’est de manifester notre reconnaissance vis-à-vis de Madame Bindedou-Yoman, notre Directrice de Thèse en 2016 en philosophie politique et sociale mais aussi de contribuer à la promotion de l'excellence et valoriser les étudiantes méritantes.

En vue de pérenniser et de faire la promotion de ce prix qui constitue aussi un soutien pour les étudiantes, les organisateurs souhaitent l’implication de toutes les universités publiques et privées de la Côte d'Ivoire.

La lauréate recevra un lot de 500.000 FCFA, environ la bourse annuelle pour un étudiant en Thèse qui est de 600.000frs.

N’guessan Agathe Stéphanie, étudiante en cinquième année de Thèse au Département d'espagnol à l'Université Félix Houphouët-Boigny, est la lauréate de la 1ère édition.

Le RAPCF-MU, qui existe légalement depuis 2021 est représenté  Côte d'Ivoire, au Bénin, au Burkina, au Togo, au Canada, etc. Son siège à Abidjan.

Lambert KOUAME avec Sercom

En lecture en ce moment

Lutte contre le coronavirus: l'Ujocci aux côtés de ses membres

Plateau : Que se passe-t-il entre Jacques Éhouo et Akossi Bendjo ?