Tribunal d’Abidjan : Ajavon Koffi reconnu coupable d’escroquerie dans l’affaire qui l’oppose à Touré Ahmed Bouah





tribunal-dabidjan-ajavon-koffi-reconnu-coupable-descroquerie-dans-laffaire-qui-loppose-a-toure-ahmed-bouah

Finalement, Touré Ahmed Bouah a eu gain de cause dans l'affaire qui l'oppose à Ajavon Koffi



Dans l’affaire qui l’oppose à Touré Ahmed Bouah, premier responsable de Sophia SA, Ajavon Koffi a été condamné par le tribunal de 1ère instance en son audience publique tenue par les affaires correctionnelles. Il a écopé de 10 ans d’emprisonnement et d’une amende d’un million FCFA.
En fait, statuant publiquement, par défaut en matière correctionnelle et en premier ressort, le tribunal a déclaré Ajavon Koffi non-coupable des faits de dénonciation calomnieuse et de voie de fait. En revanche, il l’a déclaré coupable des faits d’escroquerie portant sur la somme de 170 millions FCFA. Il a également requalifié les faits d’outrages par le biais d’un système d’information en ceux de complicité d’outrages par le biais d’un système d’information. C’est pour ces faits ainsi requalifiés qu’il a été condamné à 10 ans d’emprisonnement et à un million FCFA d’amende.
L’affaire avait fait grand bruit. Touré Ahmed Bouah et Ajavon Koffi sont entrés en affaires pour l’acquisition par le patron de Sophia SA d’un terrain à Gagnoa vendu par la seconde cité. La parcelle concernée est d’une superficie de 249,038 m2. Les deux parties s’accordent sur un montant de 352 027 226 FCFA. En attendant que la mutation sur le titre foncier soit faite, le nouvel acquéreur verse un acompte de 170 millions FCFA à Ajavon Koffi. Mais, contre toute attente, le 21 juin 2021, les services de Touré Ahmed Bouah reçoivent un courrier d’un cabinet d’avocats faisant opposition à la transaction. En fait, il s’agit des sœurs du sieur Ajavon Koffi qui revendiquent la propriété du terrain. Le patron de Sophia immobilier prend langue avec son partenaire d’affaires pour en savoir plus. Des négociations s’engagent et Ajavon Koffi fait la promesse de verser le reliquat (155 027 226 FCFA) de la vente à ses sœurs. Me Charles Kignima rédige une convention que tous acceptent de signer en septembre 2021 sauf M. Koffi. Après ce refus, ce dernier passe à une autre étape, celle du dénigrement de Touré Ahmed Bouah. Il y ajoute des menaces via WhatsApp. Celui-ci ne trouve pas d’autre solution que d’envoyer l’affaire en justice. Malheureusement, à deux reprises, Ajavon Koffi ne se présentera pas à l’audience. C’est donc par contumace qu’il a été condamné.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Actions sociales : L’ONG La Matrice reconnaissante à son bienfaiteur

Bingerville : Problème de succession à Bregbo, des populations demandent l’intervention du préfet Vincent Toh Bi Irié