Bonoua: emploi des jeunes, les autorités municipales lancent un appel à des responsables d’entreprise





bonoua-emploi-des-jeunes-les-autorites-municipales-lancent-un-appel-a-des-responsables-dentreprise


Dans le soucis de réduire le taux de chômage des jeunes dans la commune de Bonoua, le premier adjoint au maire a exhorté les responsables d’une entreprise basée dans sa localité plus précisément dans le village de Yaou, à recruter régulièrement des jeunes de la commune.   
‘’ Nous pensons aux jeunes parce que c’est la relève de demain (…) pour nous,  la jeunesse c’est le socle de la commune, et il faut penser aux jeunes, parce que quand les jeunes ne font rien, ils s’adonnent à tous ce que vous savez, tous les mauvais vices, quand un jeune est occupé, il ne pense pas aux mauvaises choses, et évidemment, il continue de travailler ‘’ a soutenu Tope Sylvestre. C'était ce vendredi 26 mars lors de l’inauguration d’un nouveau bâtiment présenté comme la plateforme logistique pour les activités du Groupe Mobilitas-AGS, qui intervient dans les secteurs de la mobilité internationale et de l’archivage physique et numérique. 
’’A Yaou C’est la plus grosse entreprise que je vois naitre, il y a quelques usines, mais en terme de société, c’est la première fois qu’on voit ça à Yaou‘’ a ajouté le premier adjoint au maire, qui a également lancé un message à l’endroit de toutes les entreprises désirant s’installer à Bonoua ‘’Nous pensons que toutes les grandes sociétés qui peuvent venir investir à Yaou, la commune est prête à les accueillir ‘’ a-t-il soutenu. 
De son côté, le vice-président de cette entreprise, Paul Massardier, dit être fier du travail abattu par son groupe depuis son implantation en Côte d’Ivoire en 1993.  ‘’ La Côte d’Ivoire nous a tout appris. Nous avons mis en application sur l’ensemble du continent africain ce qu’elle nous a appris, et nous pouvons trouver un parallèle évident entre la Cote d’Ivoire, ce qu’elle est devenue, et le Groupe Mobilitas-AGS, ce qu’il est devenu à travers cette citation du Président Felix Houphouët Boigny :  "Un miracle, comme un pari, cela se prépare, cela se conditionne, cela se mesure, cela se décide et cela se réalise à force de volonté et de persévérance. ‘’ a-t-il indiqué.

GZ 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Construction du 4e pont : "le travail avance bien", rassure le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier

Point de la situation de la COVID-19 au dimanche 21 février 2021