BEPC 2022 : Les convocations pour les épreuves physiques déjà disponibles en ligne





bepc-2022-les-convocations-pour-les-epreuves-physiques-deja-disponibles-en-ligne

Mme Dosso Nimaga Mariam, directrice de la DECO invite les candidats aux BEPC 2022 à imprimer leurs convocations



Selon un communiqué signé de la direction des examens et concours (DECO) le 1er avril 2022 et dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, les convocations tests des candidats au Bepc et au test d’orientation en seconde de la session 2022, en vue de prendre part aux épreuves physiques sont disponibles. Ces épreuves se dérouleront du 25 avril au 6 mai sur toute l’étendue du territoire national.

Le document indique que les candidats sont priés à imprimer ces convocations à partir du site officiel www.men-deco.org.  Mais avant, ils devront inscrire les informations relatives à leur identité et à leur option d’examen (Bepc ou test d’orientation, langue vivante...), sans oublier d’y apposer une photo.

La note précise que toute erreur ou anomalie observée devra être immédiatement signalée à l’administration de l’établissement scolaire pour correction en ce qui concerne les candidats officiels et aux directions départementales et régionales de l’éducation nationale et de l’alphabétisation pour les candidats libres. Car ces  convocations-tests leur permettront d’effectuer une ultime vérification des informations les concernant, au cours de cette période.

La directrice de la Deco,  Dosso Nimaga Mariam qui a signé le communiqué ajoute que ce document est une version anticipée de la convocation de fin d’année scolaire. Pour ce faire, après les épreuves physiques, toutes les données non corrigées ne seront plus rectifiables sur la plateforme électronique. Ce sont donc les données actualisées et validées par l’administration scolaire qui figureront sur les convocations définitives.

Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La Chine veut arracher Jean Evrad Kouassi à la Côte d’Ivoire

Affaire "un policier trimballé sur le capot d’un taxi" : voici l’avis du commissaire du gouvernement