Insolite : n’ayant pas pu terminer le lycée les années précédentes, il revient et obtient son diplôme a 101 ans





insolite-nayant-pas-pu-terminer-le-lycee-les-annees-precedentes-il-revient-et-obtient-son-diplome-a-101-ans

Merrill Pittman Cooper très heureux après la remise de son diplôme



Un Américain du nom de Merrill Pittman Cooper, âgé de 101 ans, a reçu le samedi 19 mars 2022, dans un hôtel de Jersey City (New Jersey), son diplôme d’études secondaires, équivalent au baccalauréat. Un soulagement pour l'homme qui avait dû abandonner le lycée il y a 84 ans, dans une Amérique de la ségrégation raciale.
L’histoire commence en 1938, dans le village de Harpers Ferry, en Virginie-Occidentale. Le jeune Merrill Pittman Cooper est alors dans ce qu’on appelle la « junior year », au lycée, c’est-à-dire l’avant-dernière année dans le secondaire, l’équivalent de la classe de première.
Mais à cette époque la ségrégation raciale est encore inscrite dans la loi aux États-Unis, Noirs et Blancs n’ont pas les mêmes droits, et pour une famille afro-américaine comme les Cooper, la situation est plus que difficile dans un État du Sud comme la Virginie-Occidentale.
Etant une simple gouvernante, sa mère n’avait  plus les moyens de payer ses frais de scolarité. L’adolescent ne pourra donc pas finir le lycée. « J’ai décidé que ce serait mieux d’abandonner l’école », dit aujourd’hui le centenaire.
Alors mère et fils déménagent à Philadelphie, en Pennsylvanie. En 1945, le jeune homme est embauché comme conducteur de trolleybus (véhicule électrique de transport en commun). Merrill est d’ailleurs l’un des premiers Afro-Américains à occuper ce poste, dans la ville. Et cela ne se passe pas toujours bien, confie celui qui rêvait de faire le métier d’avocat.
Il entame alors une carrière dans les transports publics, qui le verra devenir conducteur de bus puis s’investir dans le syndicalisme. Il est fier de sa trajectoire professionnelle. Pourtant, le regret de ne pas avoir terminé ses études est toujours là. Et au fil des ans, il voit s’éloigner ce rêve qu’il avait de peut-être terminer un jour sa scolarité. « J’étais trop accaparé par mon travail, il fallait que je gagne ma vie », raconte-t-il au quotidien américain « The Washington post ».
L’histoire rebondit bien des années plus tard, alors qu’il est désormais centenaire, grâce à son beau-fils, Rod Beckerink. Ce dernier a entendu Merrill raconter combien la vie quotidienne était difficile, pour un jeune noir dans l’Amérique des années 1930. Son beau-fils met alors sur pied une cérémonie surprise, épaulé notamment par les autorités scolaires du comté où Merrill habitait quand il était lycéen. Rapporte un portail d’information français « Ouest-France ».
Selon  The Washington post,  Merrill Pittman Cooper, heureux, dit ceci : « Même si ça a pris pas mal de temps, je suis très content de l’avoir enfin obtenu ! »
L’homme est donc officiellement diplômé, 84 années après avoir quitté le lycée et de manière honorifique.

Janice Thera (Stagiaire)

En lecture en ce moment

Entre folklore et investissements structurés.

Présidentielle 2020 : le message d’Amadou Gon Coulibaly aux Ivoiriens