Lutte contre le tabagisme et la drogue : Anaky Ange-Patrick (vice-président Lider) s'engage aux côtés des journalistes ivoiriens





lutte-contre-le-tabagisme-et-la-drogue-anaky-ange-patrick-vice-president-lider-sengage-aux-cotes-des-journalistes-ivoiriens


Le Réseau des journalistes engagés dans la lutte contre le tabagisme et les autres addictions (RECLTASU) peut désormais compter sur le soutien d’Anaky Ange-Patrick, Vice-président de LIDER chargé de la solidarité, des affaires sociales et de la protection maximale de l'enfance. Pour concrétiser cet engagement, le cadre de LIDER se dit prêt à soutenir la 2éme édition du concours « la plume anti-tabac ».  

« Malheureusement, la jeunesse ivoirienne est prise au piège du tabagisme et de la drogue.  Je ne pouvais faire fi de cette menace sur notre jeunesse surtout que je suis un défenseur de la cause des enfants et des adolescents. C’est pourquoi j’ai décidé d’accompagner ce notre combat des journalistes engagés dans la sensibilisation contre le tabagisme et les autres addictions.  J’ai décidé de m’impliquer  dans cette bataille surtout à cause des enfants, cela est très important pour moi. La Côte d’Ivoire de demain ce sont ces enfants d’aujourd’hui. Si nous voulons un pays développé et rayonnant à l’avenir, il faut commencer à protéger nos enfants et nos jeunes des effets destructeurs du tabagisme et de la drogue », a indiqué Anaky Ange-Patrick, lors d’un entretien avec Dimitri Agoutsi, le Président du RECLTASU, le 01 mai 2022.

Pour le vice-président du parti LIDER, la longue crise militaro-politique est l’une des causes de ce dérapage dangereux de la jeunesse ivoirienne.

« La crise qu’a connue la Côte d’Ivoire a favorisé la prolifération de la  drogue et la consommation du tabagisme chez les plus jeunes. La jeunesse a copié les mauvais exemples de certains acteurs de cette crise surtout en zones ex-rebelle. C’est malheureux et on paie les conséquences aujourd’hui. Mais avec l’engagement de tous à l’image des journalistes, nous pouvons arrêter l’hémorragie », a déclaré Anaky Ange-Patrick.

Avant d’affirmer que les responsabilités sont partagées. « Les parents travaillent dur pour s’occuper des enfants donc naturellement les enfants sont de moins  en moins encadrés comme il faut. Pour combler ce vide, les parents doivent montrer à leurs enfants des références, des modèles, des mentors qui sont susceptibles d’influencer positivement ces enfants. Car l’enfant copie ce qu’il voit. Il faut également que les parents continuent d’échanger avec les enfants même si le contexte actuel est différent avec l’influence des réseaux sociaux et les contraintes professionnels de certains parents », a reconnu le parrain d’un des prix de la meilleure production  engagée dans la lutte anti-tabac.
Et de conclure en adressant un message aux jeunes : « Je demande aux plus jeunes de se focaliser sur les études pour contribuer dans un futur proche au développement du pays. La Côte d’Ivoire de demain vous appartient d’où la nécessité d’avoir une jeunesse saine », a affirmé  d’Anaky Ange-Patrick, Vice-président de LIDER chargé de la solidarité, des affaires sociales et de la protection maximale de l'enfance.

Notons que le concours « La Plume Anti-tabac » vise à impliquer davantage les hommes de média dans la lutte contre les stupéfiants et primer les meilleures productions journalistiques engagées dans la lutte contre le tabagisme les autres addictions

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Un mariage vire au drame : 2 morts et plusieurs blessés sur la route de l’aéroport

Le projet de loi portant réforme de la Commission électorale indépendante adopté à la majorité