Le ministre Laurent Tchagba décline sa vision devant les syndicats des Eaux et Forêts





le-ministre-laurent-tchagba-decline-sa-vision-devant-les-syndicats-des-eaux-et-forets

Le ministre des eaux et forêts en compagnie des syndicats



Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a décliné sa vision, jeudi 05 mai 2022, lors d’une rencontre d’échanges entre les organisations syndicales et les associations de son département.

« Nous devons garantir et sécuriser l’eau en quantité et en qualité pour les populations dans l’hydraulique humaine, agricole, pastorale, les barrages hydro-électriques, la pisciculture, la pêche… Lorsque nous allons relever ces défis, alors on aura en Côte d’Ivoire, maîtrisé les Eaux et Forêts », a-t-il indiqué, insistant sur l’harmonie et l’union des services pour arriver aux résultats escomptés.

L’autre défi du ministre Laurent Tchagba est la restauration du couvert forestier ivoirien. La Côte d’Ivoire a perdu plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2015, passant de 16 millions d’hectares à 3,4 millions ha. Les résultats de l’inventaire forestier et faunique national indiquent une couverture forestière de 2,97 millions ha en mars 2021, ce qui équivaut à 9,2% de couverture forestière pour la Côte d’Ivoire.

Pour y pallier, l’Etat ivoirien a opté pour une politique forestière dont la stratégie de mise en œuvre vise à porter la couverture forestière à au moins 20% du territoire national d’ici l’horizon 2030, soit un accroissement de trois millions ha de forêts, ce qui la ferait passer de 2,97 millions ha en 2020 à environ 6,4 millions ha de forêts en 2030.

« Soyons donc conscients que la forêt s’en va. Ne nous accrochons pas aux problèmes de primes car il y a un danger réel qui est la disparition de la forêt. Si nous n’avons pas de forêt, la Côte d’Ivoire va devenir un pays sahélien. Dans les pays sahéliens, il n’y a pas des Eaux et Forêts et c’est votre métier qui est menacé », a prévenu l’ingénieur hydrologue, promettant que les problèmes et préoccupations seront analysés au fur et à mesure.

A ce sujet, il a révélé que le président de la République Alassane Ouattara lui a fait part de son inquiétude sur la dégradation rapide de la forêt et de la sécurisation des ressources en eau.

Précédemment ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba a été nommé le 20 avril 2022 au département des Eaux et Forêts en remplacement d’Alain Richard Donwahi.

(AIP)

 

En lecture en ce moment

Nommé dans les instances du RHDP, un député demande à la direction le retrait de son nom

Alpha Condé titille ses opposants : « Laissons les cabris s’agiter, sautiller… »