Musique chrétienne : Vive polémique autour du divorce et du remariage de Sandrine Tayoro (ex-Sandrine Droubly)





musique-chretienne-vive-polemique-autour-du-divorce-et-du-remariage-de-sandrine-tayoro-ex-sandrine-droubly

Entre la chantre Sandrine Tayoro et les enfants de son ex-époux on assiste à des révélations



Le milieu de la musique chrétienne est secoué par une vive polémique. Le divorce et le remariage de la chantre Sandrine Tayoro font les choux gras de la toile ces jours-ci.

L’artiste, se prononçant sur sa nouvelle situation matrimoniale avec M. Kablan, a écrit ceci, il y a quelques jours sur les réseaux sociaux : « Lorsque que des magnans ont capturé une proie, il faut toute la grâce de Dieu pour leur échapper, car ils vont te dévorer jusqu'à disparition. Mais lorsque tu en échappes, c'est le tumulte et le désarroi dans leur camp. Le mariage est pour la vie et non pour la mort. Je ne serai pas une Osinachi de plus ! Allons seulement, ne soyons pas pressés, on ira jusqu'au bout ». Comme pour dire que le décès de la chantre nigériane après plusieurs années de violences conjugales lui a ouvert les yeux. Avant, le 20 mai 2022, annonçant son remariage, elle a publié : « Dieu seul est capable de retirer ta vie du nid des magnans et te donner à nouveau un environnement de paix. Il est le Dieu qui ne condamne pas mais qui fait grâce à celui qui demande son secours. Il est le Dieu de la restauration ! »

Les réactions des internautes, mais surtout des enfants de son ex-mari, M. Droubly, ne se sont pas faites attendre. En effet, l’un des fils de l’ex-conjoint de Sandrine Tayoro, dans un post sur Facebook fait de graves révélations, allant jusqu’à faire savoir qu’ils ont été victimes, ses frères, sœurs et lui, de maltraitance. Il soutient que cette dernière a jeté leur grande mère dehors et l’accuse d’infidélité avec celui qu’elle avait présenté à son époux comme son père spirituel et qui est aujourd’hui son nouveau conjoint, M. Kablan. Avant lui, sa sœur en avait fait autant, faisant pratiquement les mêmes révélations. Suite à quoi, des internautes s’en sont ouvertement pris à l’artiste.

Sandrine Tayoro, pour toute réponse, a fait une publication qu’elle a intitulée "Souffrance d'une vie de femme" : « Un homme qui bâtit son mariage sur le fondement de l'adultère, et qui chaque 2 ans produit des enfants hors mariage et contraint sa femme à accepter la situation sous prétexte qu'elle est chrétienne, donc ne pouvant pas divorcer, quelle est donc le sort de cette femme ? Le mariage n'est pas un piège ! Le mariage est pour la vie et non pour la mort ! Allons seulement, ne soyons pas pressés, on ira jusqu'au bout ! »

Pour l’heure, ce feuilleton à rebondissement où personne ne veut lâcher du lest continue sur les réseaux sociaux. On attend ce que demain nous réserve de nouveau dans cette affaire qui devient genante.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Libreville / L’intégralité du message des militaires à la radio nationale du Gabon

Législative à Lakota : le candidat Abdoulaye Kouyaté du RHDP met les bouchées doubles