Accusé d’escroquerie et pris en otage au Cameroun : KS Bloom réagit





accuse-descroquerie-et-pris-en-otage-au-cameroun-ks-bloom-reagit

KS Bloom lors de son direct



L’artiste KS Bloom est sous les feux des projecteurs depuis le samedi 28 mai 2022 après un concert manqué au palais des sports de Yaoundé au Cameroun.

Alors que les commentaires et les supputations allaient dans tous les sens, le chanteur a régit, dans une vidéo en direct depuis l’Hôtel Merina,  sur sa page Facebook officielle

« Ce qui se passe ici est plus qu’injuste. Des personnes nous ont accusés des choses que nous n’avons pas faites. Des promoteurs de spectacle camerounais nous ont contactés pour un concert le 28 mai et c’est le jour J du concert que nous sommes arrivés au Cameroun. A peine nous posons nos affaires que l’on nous informe qu’il y a une conférence de presse à animer. Je ne trouve aucun inconvénient car je me dis que c’est dans le cadre de la promotion du spectacle. Mes managers réclament alors le cachet de l’artiste parce que normalement, lorsque l’artiste arrive dans le pays, les organisateurs doivent payer le cachet avant toute autre chose. C’est ce qui est stipulé dans le contrat. Moi je ne gère pas tout ce qui est contrat, je me contente de chanter et de faire ce qu’on me demande. Les organisateurs me font dire à la conférence de presse qu’Indira, une sœur chantre sera là. Juste après, on devait faire la balance et au moment de nous y rendre, on nous dit que rien n’est prêt au palais des Sports. Entre temps, moi j’envoie un message à Indira pour lui dire que je suis dans son pays, mais je ne la vois pas. C’est là qu’elle m’apprend que déjà une semaine avant, ses équipes ne se sont pas entendues avec les promoteurs. Moi je suis un enfant de l’église « Vase d’honneur » et le pasteur de Yaoundé a demandé que je passe le voir dans sa communauté. Les organisateurs lui ont demandé de payer un million avant de me laisser aller dans cette communauté. A notre grande surprise, nous apprenons que le pasteur leur a remis 500.000f. Je n’ai jamais réclamé un seul centime pour passer dans aucune église « Vase d’honneur ». Et ils se plaignent que le pasteur nous ait informés de la situation. Jusqu’à 23 h, nous n’avons pas reçu le reste du cachet. On nous avait prévenus de faire attention aux promoteurs de spectacle camerounais et quand l’incident se produit, tout le monde nous jette la pierre. Nous sommes restés longtemps silencieux, il y a eu de nombreux buzz sur moi. Mais je n’ai jamais répondu à tout cela », a-t-il déclaré amer.

Il a appelé les autorités camerounaises à intervenir pour qu’il rentre en Côte d’Ivoire en compagnie de tout son staff. Aux dernières nouvelles, Elie Oyedou, le manager qui était détenu à la brigade de recherche de Yaoundé, a été libéré.

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Sécurité routière : Une caravane de sensibilisation des motocyclistes prévue à Yamoussoukro

Programme "Le Livre Contre les Maux de la Cité, 2021" : Les capacités des candidats ivoiriens renforcées