Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Énergie : Les raisons de l'absence de Sangafowa Coulibaly depuis sa nomination





ministere-des-mines-du-petrole-et-de-lenergie-les-raisons-de-labsence-de-sangafowa-coulibaly-depuis-sa-nomination

Le ministre Sangafowa Coulibaly avec le ministre Bouaké Fofana qui a assuré son intérim



Nommé le 20 avril 2022 dans le nouveau gouvernement du Premier ministre Patrick Achi, au poste de ministre des Mines, du Pétrole et de l'Énergie, Mamadou Sangafowa Coulibaly n'avait jusque-là pas pris fonction. On en sait un peu plus sur les raisons de cette absence. C'est le concerné lui-même qui a expliqué, ce lundi 30 mai 2022, lors de sa prise de fonction, les raisons de cette situation.
«… La formation de ce gouvernement est intervenue à un mois de la fin d’un "Exécutive Education" dans lequel j’avais été sélectionné quelques années plus tôt à Harvard. Programme que le président de la République a bien voulu m’autoriser à terminer avant de prendre fonction », a-t-il expliqué. Le ministre était donc en formation hors du pays. 
Au cours de son propos devant ses nouveaux collaborateurs et le ministre Bouaké Fofana qui a assuré son intérim, il a exprimé sa gratitude au président de République, Alassane Ouattara, qui lui a non seulement renouvelé sa confiance, mais a également accepté qu'il finisse sa formation avant de prendre fonction. Au Premier ministre et à son intérimaire, il a exprimé toute sa reconnaissance.
Le ministre a également présenté ses priorités à la tête de ce département ministériel. "Au niveau de l’énergie, les ménages et les entreprises subissent des ruptures de fourniture d’électricité qui deviennent intempestives. Il nous faut en priorité faire face à cette situation. Au niveau des hydrocarbures et produits dérivés, la crise en Ukraine commence à se faire de plus en plus sentir sur les économies du monde entier. Il nous faudra, en relation avec les ministères concernés, contribuer à atténuer les effets néfastes de cette crise sur le consommateur", fait-il savoir. Selon lui, l'orpaillage clandestin et les trafics de tout genre font également partie des combats à mener prioritairement.
Mamadou Sangafowa Coulibaly compte également mettre tout en œuvre pour que les industries extractives contribuent effectivement au développement équitable du pays. Tout comme il pense que la Côte d'Ivoire doit négocier la transition énergétique vers des énergies propres et pérennes.

 

Modeste KONÉ 

En lecture en ce moment

« Point de la situation de la COVID-19 au 20 mai 2020 »

Mort d’Ali Bongo : la CNR exige la libération des proches de Jean Remy Yama arrêtés jeudi