Presse : face aux sources (malveillantes), le régulateur appelle les journalistes à toujours prendre de la distance





presse-face-aux-sources-malveillantes-le-regulateur-appelle-les-journalistes-a-toujours-prendre-de-la-distance


Le président de l’Autorité nationale de la presse (ANP, le régulateur de la presse), Samba Koné a appelé les journalistes à toujours prendre de la distance vis-à-vis des sources d’informations, à l’occasion de la 9e session de sa traditionnelle rencontre mensuelle, dénommée « ANP ACADEMY », une tribune d’échanges, de coaching et de perfectionnement pour soutenir et accompagner le secteur de la presse.

« La position de départ, c’est que d’office, aucune source n’est crédible. Il faut toujours s’interroger, pourquoi, c’est à moi que la source s’intéresse et non un autre confrère », a interrogé Samba Koné ajoutant que « si le journalisme dépend des sources, le journaliste à lui doit être indépendant des sources ».

Pour le président de l’ANP, une source qui vient vers un journaliste a toujours un intérêt que l’information soit sue. Et de s’interroger, quel est son intérêt, est ce qu’il rejoint l’intérêt général, l'intérêt public ou c’est un intérêt particulier ?

Pour Samba Koné, l’acte de publier étant un « acte grave », avant de se décider à le faire, le journaliste doit être capable de répondre de tout ce qui est dans l’article. « On ne le fait pas pour le plaisir. C’est un acte très grave », a-t-il prévenu.

Le journaliste professionnel doit toujours rester droit dans ses bottes et être toujours méfiant de toutes les sources. Il doit avoir vérifié, recoupé, s’assurer que ce qu’il va donner comme information est avérée, a-t-il rappelé et de conclure, « avant de publier une information, mettez-vous à la place de cette personne et posez-vous la question, si c’était de moi qu’on parlait ainsi, quelle serait ma réaction ».

Abondant dans le même sens, le conférencier du jour, Yann Gwet, enseignant, professionnel des médias a relevé que même si les sources sont centrales, le journaliste ne devrait cependant pas les sacraliser.

Face aux sources malveillantes, M. Gwet préconise au journaliste de toujours garder sa distance, d’être toujours sceptique et de se poser des questions pour les confronter à d’autres sources.

Cette session a tourné autour du thème « Le décryptage des sources d’information : entre communication et manipulation », note-t-on.

Lambert KOUAME   

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Football: Didier Drogba, candidat pour la présidence de la FIF

Le président du Sénat défend sa gestion financière devant la CAEF