Côte d’Ivoire/ Communication audiovisuelle : La Haca évalue l’impact des radios confessionnelles





Côte d'Ivoire,HACA,radios confessionnelles


Selon un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu ce mardi 19 mars 2019, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a présenté, lundi, les résultats d’une étude relative aux 18 radios confessionnelles, en vue d’évaluer leur impact et d’amener les opérateurs à être attentifs aux attentes de leur audience.

Cette étude qui a eu lieu du 2 au 12 décembre 2018, sur "L’audience et l’image des radios confessionnelles en Côte d’Ivoire", a été réalisée sur la base d’un échantillon de 1500 personnes âgées de 15 ans et plus, et ce, dans 20 localités couvrant 16 régions  et districts du territoire national.

Selon ce sondage, les radios plus connues sont la radio Al Bayane, radio Fréquence Vie, radio Espoir et radio nationale Catholique et elles sont essentiellement écoutées entre 6h et 7h, pour la formation spirituelle notamment enseignements, prêches et témoignages.

Le président de l’Union des médias confessionnels de Côte d’Ivoire (UMCCI), Cissé Djiguiba, a indiqué que cette étude démontre la vision du président de la HACA de mieux structurer les médias en Côte d’Ivoire surtout les médias confessionnels, afin qu’ils soient des  outils de développement pour notre nation.

" La HACA a commandité une étude afin d’évaluer la perception et l’impact des radios confessionnelles. Je voudrais dire que les résultats présentés ne sont ni un classement, ni un palmarès. Il s’agit d’un effort de compréhension, compte tenu du caractère hétérogène des radios. Celles-ci n’ont ni le même âge, ni la même emprise spatiale de diffusion. C’est une action indispensable lorsque l’on veut prévoir, accompagner et améliorer le profil d’un secteur quel qu’il soit. Le vrai objectif que nous visons, est d’amener les opérateurs que vous êtes, à être attentifs aux attentes de votre audience. C’est cela l’essentiel. Il est important de se souvenir qu’à la fin, la satisfaction de votre audience est l’ultime instance de validation de vos choix éditoriaux ", a expliqué M. Sy Savané.

Il est bon de rappeler que les radios confessionnelles ont fait leur apparition dans le paysage audiovisuel depuis 1989 par le biais d’un accord entre le Saint Siège et l’Etat de Côte d’Ivoire. Ce qui a conduit à la création de la toute première radio confessionnelle Radio Espoir.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Divorce PDCI-RHDP : Guikahué révèle ce qui a tout gâté

Journée internationale de la Femme: le gouvernement prône le numérique comme moyen d’autonomisation