Filets sociaux : La Banque mondiale accorde un financement additionnel de plus de 12 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire





filets-sociaux-la-banque-mondiale-accorde-un-financement-additionnel-de-plus-de-12-milliards-fcfa-a-la-cote-divoire


La Banque mondiale a accordé un financement additionnel de plus de 12 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire pour le financement du Programme d’Appui Multisectoriel au Système National des Filets Sociaux.

L’accord de financement dudit projet a été signé ce vendredi 10 juin, à la salle de conférence du 20ème étage de l’immeuble Sciam, par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly pour la partie ivoirienne et par Coralie Gevers, directrice des opérations de cette institution financière en Côte d’Ivoire, pour le compte de la Banque mondiale.

Pour le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, « ce financement additionnel permettra l’enrôlement de 175. 000 nouveaux ménages qui bénéficieront des allocations trimestrielles jusqu’en 2026 ».

Il a ajouté que la signature de cet accord s’inscrit dans le droit fil de la volonté affichée par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara de mettre en place une politique sociale hardie, avec pour objectif d’améliorer significativement les conditions de vie de ses concitoyens par la mise en place du Programme d’Appui Multisectoriel au Système National des Filets Sociaux pour un coût total estimé à 383,772 milliards de FCFA.

Il a expilqué que le Programme Multisectoriel d’Appui au Système National des Filets Sociaux, devra contribuer au renforcement des mécanismes de ciblage des interventions d’inclusion sociale et à la mutualisation des outils, notamment l’opérationnalisation du Registre Social Unique (RSU), pour l’identification des ménages vulnérables, aider à la pérennisation des programmes sociaux, y compris l’extension de leur couverture, afin d’accroître leurs impacts sur les populations et sur la réduction de la pauvreté.

Le ministre Adama Coulibaly a confié que ce sont 227 000 ménages ont bénéficié des transferts monétaires du Projet Filets Sociaux Productifs implanté dans 1905 villages pour le milieu rural, et dans 108 communes, chefs-lieux de départements, en ce qui concerne le milieu urbain.

La directrice des Opérations de la Banque Mondiale, Coralie Gevers, a relevé que l’un des objectifs de cet appui est d’étendre et de maintenir un stock constant de bénéficiaires du programme de transferts monétaires productifs à 300 000 ménages qui pourront recevoir des transferts trimestriels de 36 000 CFA sur une période de 3 ans mais aussi d’un ensemble de mesures d’inclusion économique. Notamment des mesures d’accompagnement, de coaching par les travailleurs communautaires, de formation en compétence de vie, de formation en entreprenariat et budget familial.

Elle a félicité le gouvernement ivoirien pour la mise en place du Programme d’Appui au Filets sociaux, « un programme ambitieux » qui selon elle, devrait aider à accélérer la marche du pays vers son objectif de réduire de moitié la pauvreté et passé du taux actuel de 39,4% à 20 % en 2025 ».

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Samuel Eto’o: «Il faut un sursaut d’orgueil» en Afrique face au coronavirus

Des fonctionnaires et éléments des forces de défense visés par une procédure judiciaire pour des actes de corruption