Affaire « 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali » : Guillaume Soro souhaite qu’une solution africaine soit trouvée





affaire-49-militaires-ivoiriens-arretes-au-mali-guillaume-soro-souhaite-quune-solution-africaine-soit-trouvee

Guillaume Soro appelle à l'implication du président togolais Faure Gnassingbé, avec l'appui de son homologue de la RDC, Denis Sassou Nguesso



L’arrestation à l’aéroport président Modibo Keita de Bamako de 49 militaires ivoiriens par les autorités maliennes qui les considèrent comme des mercenaires, ne laisse personne indifférent. Guillaume Kigbafori Soro, ancien président de l’Assemblée nationale, aujourd’hui en exil, s’est prononcé sur la question, souhaitant qu’une solution africaine soit trouvée au problème. Tout en appelant au calme, il propose l’implication des présidents togolais et congolais, Faure Gnassingbé et Sassou NGuesso. Ci-dessous, l’intégralité de sa déclaration.

 

COMMUNIQUÉ

 

J’ai appris avec gravité l’arrestation, le dimanche 10 juillet 2022, de 49 soldats ivoiriens à Bamako. La crispation née de cet incident entre ces deux pays frères semble n’avoir pas été résolue et laisse craindre un raidissement des différentes parties.

J’en appelle au calme et à l’apaisement.

Je demeure fermement convaincu qu’une solution diplomatique négociée est possible.

Aussi, voudrais-je en appeler à l’implication du Chef de l’État togolais SEM. Faure Gnassingbé et à l’appui du Chef de l’État du Congo SEM. Denis Sassou Nguesso, pour trouver une solution africaine qui préserve avant tout la dignité de tous.

 

Paix sur l’Afrique.

 

Guillaume Kigbafori SORO

Ancien Premier ministre

Ancien Président de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire

En lecture en ce moment

Evincé du Tp Mazembé, Wonlo Coulibaly à la recherche d’un club

Meeting de l’opposition: forte mobilisation avant le début de la cérémonie