L’affaire « 49 militaires ivoiriens détenus au Mali » : Le porte-parole de la Minusma sommé de quitter le territoire dans 72 h





laffaire-49-militaires-ivoiriens-detenus-au-mali-le-porte-parole-de-la-minusma-somme-de-quitter-le-territoire-dans-72-h


L’affaire « 49 militaires détenus au Mali » continue de faire des vagues. Alors que l’on s’attend à un dénouement de la crise entre Bamako et Abidjan suite à la médiation entamée par le Togo, voilà que la junte au pouvoir au Mali dans un communiqué a sommé le porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado, de quitter le territoire malien sous 72 h.

Lire: Affaire 49 soldats ivoiriens détenus au Mali : Un émissaire de Faure Gnassingbé chez Ouattara

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali a annoncé, mercredi 20 juillet, inviter « Monsieur Olivier Salgado, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies, pour la stabilisation au Mali (Minusma) à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures. », indique un communiqué.

Cette mesure, poursuit le communiqué, fait suite « à la série de publications tendancieuses et inacceptables de l’intéressé » sur le réseau social Twitter, pour avoir déclaré « sans aucune preuve que les Autorités maliennes auraient été préalablement informées de l'arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil », le 10 juillet 2022.

Lire également: Affaire « 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali » : Les autorités maliennes pas prêtes à reculer

Le ministère réitère toutefois « sa disponibilité constante à maintenir le dialogue et à poursuivre la coopération avec l’ensemble de ses partenaires, y compris la MINUSMA dans un esprit de solidarité, de complémentarité et de respect mutuel », conclut la note.   

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Décès de l’Honorable Hassan Fofana, une grande perte pour le département de Mankono

RHDP : Diaby Lanciné aux contacts des militants de France