L’affaire « 49 militaires ivoiriens détenus au Mali » : Le porte-parole de la Minusma sommé de quitter le territoire dans 72 h





laffaire-49-militaires-ivoiriens-detenus-au-mali-le-porte-parole-de-la-minusma-somme-de-quitter-le-territoire-dans-72-h


L’affaire « 49 militaires détenus au Mali » continue de faire des vagues. Alors que l’on s’attend à un dénouement de la crise entre Bamako et Abidjan suite à la médiation entamée par le Togo, voilà que la junte au pouvoir au Mali dans un communiqué a sommé le porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado, de quitter le territoire malien sous 72 h.

Lire: Affaire 49 soldats ivoiriens détenus au Mali : Un émissaire de Faure Gnassingbé chez Ouattara

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali a annoncé, mercredi 20 juillet, inviter « Monsieur Olivier Salgado, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies, pour la stabilisation au Mali (Minusma) à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures. », indique un communiqué.

Cette mesure, poursuit le communiqué, fait suite « à la série de publications tendancieuses et inacceptables de l’intéressé » sur le réseau social Twitter, pour avoir déclaré « sans aucune preuve que les Autorités maliennes auraient été préalablement informées de l'arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil », le 10 juillet 2022.

Lire également: Affaire « 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali » : Les autorités maliennes pas prêtes à reculer

Le ministère réitère toutefois « sa disponibilité constante à maintenir le dialogue et à poursuivre la coopération avec l’ensemble de ses partenaires, y compris la MINUSMA dans un esprit de solidarité, de complémentarité et de respect mutuel », conclut la note.   

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Miss Handicap 2019 : Qui succèdera à Loukou Getheme ?

Can 2023 : la Caf présente l'Accord cadre aux autorités ivoiriennes