Adama Bictogo au Benin pour l’Assemblée générale biennale du Réseau des parlementaires africains contre la corruption de la région Afrique





adama-bictogo-au-benin-pour-lassemblee-generale-biennale-du-reseau-des-parlementaires-africains-contre-la-corruption-de-la-region-afrique


Sur invitation de son homologue de l’Assemblée nationale de la République du Bénin, Louis Gbehounou Vlavonou, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo, se rendra au Bénin où il prendra part, du 24 au 29 juillet 2022, à l’Assemblée générale biennale du Réseau des parlementaires africains contre la corruption de la région Afrique (APNAC- Afrique) qui se tiendra à Cotonou.

Le thème retenu pour cette rencontre est : « Créer des synergies pour une lutte efficace contre la corruption en Afrique : le rôle du parlement et des parlementaires ».

A l’occasion des échanges qui auront lieu, le président Adama Bictogo partagera l’expérience de la Côte d’Ivoire dans le domaine de la bonne gouvernance démocratique.

Outre le thème central de cette biennale, la rencontre enregistrera trois communications qui plancheront successivement sur les thématiques annexes suivantes :

Communication thématique 1 : « Lutte contre la Corruption dans le système législatif en Afrique »

Communication thématique 2 : « Mise en place d’un mécanisme africain de responsabilisation sur la dette et la relance économique après le Covid-19. »

Communication thématique 3 : « les stratégies pour pérenniser le Réseau à travers la mobilisation des ressources et des partenariats durables »

Selon les informations fournies par l’APNAC-Afrique, le Réseau, créé en 1999, à Kampala, en Ouganda, est une organisation qui vise à coordonner, impliquer et renforcer les capacités des parlementaires africains pour lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance.

Son mandat est promu par sa présence dans les régions de l’Afrique de l’Est, du Sud et de l’Ouest, via ses sections nationales, et en travaillant avec d’autres organismes de lutte contre la corruption en Afrique et dans le monde.

Les principaux objectifs de l’APNAC sont entre autres, renforcer la capacité des parlementaires à exercer des fonctions de surveillance, notamment en matière financière, partager des informations sur les meilleures stratégies et pratiques anti-corruption, promouvoir des projets de lutte contre la corruption basés sur les meilleures pratiques et coopérer avec d’autres organisations et des membres de la société civile ayant des objectifs communs.

Source : Direction de l’Information et de la Communication de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Construction de forages sur toute l’étendue du territoire : Mamadou Koulibaly soupçonne un détournement de deniers publics

Ouattara nomme un proche de Gbagbo ambassadeur de Côte d’Ivoire en Algérie