Célébration de la femme africaine : La Fondation ‘’Femme d’Afrique lève-toi’’ célèbre le brassage culturel africain





celebration-de-la-femme-africaine-la-fondation-femme-dafrique-leve-toi-celebre-le-brassage-culturel-africain

Une vue de quelques récipiendaires



Dans la ferveur de la célébration de la journée internationale de la femme africaine (JIFA) le 31 juillet, la Fondation « Femme d’Afrique lève-toi », a, au cours d’un dîner-gala le vendredi 29 juillet 2022, à Abidjan-Plateau,  distingué douze personnalités et structures qui travaillent dans le la promotion de la femme africaine.

Ainsi, Wêrêwêrê Liking, Aïcha Koné, Akissi Delta, les Miss mathématiques, Salimata Diarra et deux structures ont été honorées par cette organisation pour leur rôle prépondérant dans le développement économique, culturel, social de la Côte d’Ivoire.

La présidente de la fondation « Femme d’Afrique lève-toi », Fatou Diarra Gouédan, a expliqué dans son allocution que cette journée qui passe inaperçue, existe depuis presque 60 ans.

« C’est à cette date que se sont rassemblées des centaines de femmes venues de tout le continent africain à Dar es Salam (Tanzanie) pour créer ce qui deviendra l’organisation panafricaine des femmes. Pour ce faire, il était important pour notre fondation de célébrer cette journée qui date du 31 juillet 1962. Nous avons beaucoup de défis à relever. Il s’agit de l’éducation et l’emploi. L’éducation est fondamentale car une femme bien éduquée et qui de l’instruction apporte sa contribution à la société, elle contribue à l’éducation de ses enfants. A cet effet, nous devons inculquer nos valeurs africaines à nos enfants pour l’avancée de nos pays ».

Aussi, elle a profité de l’opportunité pour encourager et féliciter toutes les femmes africaines engagées. Enfin, elle a rappelé que cet évènement célébré est l’occasion pour les femmes du continent africain de faire le bilan sur la promotion des droits des femmes en Afrique, qui bute sur plusieurs défis.

Plusieurs personnalités dont les représentantes des ministères de la femme, la famille et de l’enfant ; de la culture et de la francophonie et de la construction, du logement et de l’urbanisme ainsi que l’ambassadrice de l’Angola, le Consul du Burkina Faso et des représentants du Mali, la Guinée ont tenu à témoigner leur soutien à cette initiative qui valorise la femme africaine.

Pour clore les festivités de la JIFA 2022, une journée socio-culturelle a  été organisée le samedi 30 juillet, à l’institut national de la jeunesse et sport (INJS)  de Marcory.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: Après Kafolo, une autre attaque signalée au poste avancé de Gbéya (odienné)

Burkina Faso: les représentants des partis politiques reçus par la junte ce mardi