Duncan-Adjoumani : Même combat !







Daniel Kablan Duncan est vice-président de la République et éminent haut cadre du PDCI-RDA. Il est officiellement sorti du sein du plus vieux parti de Côte d’Ivoire pour déposer ses valises au RHDP, parce qu’ en tant qu’Houphouétiste, c’est là sa place. Il a eu l’ingénieuse idée de porter sur les fonts baptismaux le mouvement politique ‘’PDCI-Renaissance’’ qui ratisse large aujourd’hui au sein de la formation politique que Henri Konan Bédié utilise comme un fonds de commerce politique contre le président Alassane Ouattara et le RHDP. Partout, dans le profond, c’est la défection dans le camp du PDCI-RDA au profit du RHDP. Cela irrite le président de ce parti qui use ces jours-ci de menaces de poursuites judiciaires contre son ancien compagnon. Vaines invectives contre ce haut cadre du PDCI, qui a choisi la voie de la réalité, du réalisme et de la lucidité politique. L’homme est serein, parce que Bédié, c’est la voix du ‘’soldat perdu’’ qui crie dans le désert, amer dans l’âme pour ces départs massifs au RHDP. L’autre départ que ‘’N’Zuéba’’ ne supporte pas aussi, c’est celui de Kobénan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources Animales et Halieutiques. Une éminence grise du PDCI-RDA puisqu’il était hier membre du Secrétariat Exécutif et porte-parole de ce parti. Voyant que son ‘’père N’Zuéba’’ est en train d’aller droit dans le mur, il a dit ‘’niet’’ au ‘’patriarche de Pépressou (Daoukro)’’ pour aller militer désormais au RHDP. Lui aussi a créé un autre courant de pensée : ‘’Sur les traces de Félix Houphouët-Boigny.’’ Daniel Kablan Duncan et Kobénan Kouassi Adjoumani poursuivent le même combat. Ils ont la même vision politique. Maintenir la plus ancienne formation politique dans la maison laissée en héritage, l’houphouétisme. Ne pas faire mourir ce bien légué par le père de l’indépendance, Félix Houphouët-Boigny. Depuis ce temps, ces deux ‘’grands commis de l’Etat’’, subissent quotidiennement, une volée de bois verts, de piques, d’attaques du ‘’vieux’’ qui semble avoir perdu la boussole. Ils ne comprennent plus ce qui arrive aujourd’hui au ‘’sage’’ hier de Daoukro qui a choisi d’aller droit dans le mur. Duncan et Adjoumani ont choisi de ne pas ‘’sombrer’’ avec ‘’N’Zuéba’’, mais de maintenir le PDCI-RDA là où il doit rester et demeurer : l’Houphouétisme. C’est ce qui fâche l’homme retranché dans son bunker de Daoukro pour combattre l’héritage laissé par le père. Quand comprendra-t-il qu’il a fait une grave sortie de route ? SOS pour le ‘’soldat perdu’’ de Pépressou.

 

Bonne lecture et à la semaine prochaine, inch’Allah !

 

Bill Terrasson

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : le FPI demande aux partisans de Laurent Gbagbo de s’abstenir de manifester en Belgique, son pays d’accueil.

Présidence de l’Assemblée nationale : Ouattara reçoit les députés RHDP pour un consensus autour du candidat de la coalition au pouvoir.