Lakota : La diaspora de Gragba-Dagolilié offre du matériel médical au centre de santé du village





lakota-la-diaspora-de-gragba-dagolilie-offre-du-materiel-medical-au-centre-de-sante-du-village


L’association des filles et fils de Gragba-Dagolilié, village situé à 14km de la ville de Lakota, vivant en France et aux Etats-Unis ont, choisi la journée du samedi 20 août 2022 pour marquer le clou des journées de retrouvailles qui se sont déroulées sur trois jours dans ledit village.

Lors d’une cérémonie grandiose qui s’est déroulée sur la place du marché, l’association des ressortissants de Gragba-Dagolililé résidant en France et aux Etats-Unis d’Amérique, a fait un important don de 2,3 tonnes de matériel médical au centre de santé du village. Il s’agit de huit  lits d’hospitalisation, des cartons pèse-bébés, de compresses stérilisées, de piluliers, de gel hydro-alcoolique, de tenues de soignants, de pansements etc.

Au nom de ses frères résidant en France et aux Etats-Unis dont une dizaine était présente, Georges Tanoh a expliqué que ce don a été obtenu grâce à l’association des pharmaciens humanitaires et acheminé de la France au village grâce à la sollicitude de Mme Solange Blé Goudé qui a payé une importante partie des frais de transport. Georges Tanoh a saisi l’occasion pour lui rendre un hommage mérité.

Il a aussi fait un plaidoyer particulièrement émouvant pour que l’Etat puisse doter le village de Gragba-Dagolilié d’un château d’eau car, selon lui, l’eau du village est impropre à la consommation. Un groupe de femmes a d’ailleurs mimé une scène de récupération d’eau de puits de couleur ocre pour montrer à quel point le village a besoin d’eau potable. Pour ces journées de retrouvailles, grâce à Joseph Lago, un fils du village, l’Onep a dépéché une citerne d’eau potable pour approvisionner le village.

Le Sous-préfet de Lakota, M. Tra Bi Gouriafla Armel a présidé en personne la cérémonie du samedi. Il a avait à ses côtés plusieurs personnalités parmi lesquelles le colonel Sanogo, directeur départemental des Eaux et Forêts de Lakota. Mme Solange Blé Goudé qui était la marraine a été représentée par Mme Affian.

Prenant la parole, le sous-préfet, M. Tra Bi Gouriafla Armel, a salué le don en matériel médical de la diaspora de Gragba-Dagolilié. Il a surtout remercié les donateurs d’avoir compris « qu’au-delà de ce qui peut les diviser, ce qui peut les unir est encore plus fort ». Il a appelé les cadres de Lakota en général et ceux de Gragba-Dagolilié en particulier, à la cohésion. « La clé du développement, c’est votre cohésion », a-t-il indiqué.

« L’intérêt général doit toujours primer sur vos intérêts personnels », a-t-il ajouté. Expliquant que Lakota n’a pas besoin de discours évasifs, mais d’actes concrets. M. Tra Bi a dit que l’Etat fera toujours sa part dans le développement des localités, mais il est important que les cadres prennent la leur.

La cérémonie s’est achevée par un planting d’arbres. Et c’est le Sous-préfet de Lakota qui a planté le premier arbre. 500 pépinières de teck fournies par la direction départementale des Eaux et forêts de Lakota seront par la suite plantées à Gragba-Dagolilié.

Rendez-vous a été pris pour l’année prochaine pour de nouvelles retrouvailles avec de nouvelles actions de développement.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Lutte contre le coronavirus: Diaby Lanciné solidaire des ivoiriens de l'exterieur

Le calme est revenu à Aboisso après le mouvement d’humeur de jeunes à la mairie