Concours plume Anti-tabac : 25 rédactions à l'assaut du super prix Pierre Dimba





concours-plume-anti-tabac-25-redactions-a-lassaut-du-super-prix-pierre-dimba


La cérémonie officielle de remise des productions de la 2ème édition du concours la plume Anti-tabac s'est tenue le mardi 23 août 2022 au Programme National de Lutte contre le Tabagisme, l'Alcoolisme et les Autres addictions (PNLTA).

''Ce sont 25 Journalistes issus de plusieurs rédactions qui sont en lice pour le Super Prix parrainé par le ministre de la Santé Pierre N'Gou Dimba. Nous sommes heureux de ce bond qualitatif. Car de 14 journalistes candidats à la première édition, nous sommes passés au double avec une  cinquantaine de productions notamment des interviews et des dossiers'', a indiqué Agoutsi Dimitri, Président du Réseau des Communicateurs engagés dans la lutte anti-tabac en Côte d'Ivoire (Recltasu). 

Avant d'ajouter : '' Au-delà des prix en jeu, les journalistes ont compris la nécessité de s'engager pleinement dans la lutte anti-tabac pour sauver des vies surtout avec la prolifération des chichas, ces nouveaux produits du tabac, qui menacent gravement la santé des jeunes. C'est une avancée importante dans la lutte qu'il faut consolider", a souligné Dimitri Agoutsi.

Le président du Jury, Zio Moussa s'est voulu clair:
'' Nous travaillerons avec la même rigueur comme ce fut le cas l'année dernière. Ce concours vient réconcilier les journalistes avec les grands genres et le professionnalisme. L'amateurisme n'a donc pas sa place dans un tel concours qui a le soutien des pouvoirs publics et de l'OMS'', a affirmé Zio Moussa. 

La Représentante du ministre de la Santé de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle à féliciter les initiateurs du concours avant de réceptionner les productions et les transmettre officiellement au président du Jury.
 
Le vainqueur de cette 2ème édition sera connu fin septembre 2022, lors d'une cérémonie de distinction. 

Notons que le concours la plume Anti-tabac vise à impliquer d'avantage les journalistes dans ladite lutte. Car en Côte d'Ivoire, le tabagisme fait plus de 5000 morts chaque année et coûte 28 milliards de FCFA à l'État pour le soin des malades du fait de la consommation du tabac. Aussi, le tabagisme est incriminé dans 90% des cas de cancers.

 

Gaël Zozoro avec Sercom 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : Alassane Ouattara maintient toujours le flou sur sa candidature

Fête de fin d’année : l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite gâte les orphelins de Bingerville