Politique / Damana Pickass interpellé au Ghana





Damana Pickass,Ghana,Interpol Ghana,interpellé,Politique


Damana Adia Pickass, vice-président de l’une des franges du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), a été interpellé, ce lundi, par Interpol, au Ghana, affirment des sources proches du parti et relayé par les réseaux sociaux.
Ces mêmes sources indiquent que c’est suite au mandat d’arrêt lancé contre lui par l’État de Côte d’Ivoire que Damana Pickass a été arrêté par Interpol Ghana.
Pour l’heure, il est difficile de dire où se trouve exactement l’ex-membre de la Commission électorale indépendante (CEI) sous le président Laurent Gbagbo. Toutefois, des informations font état de ce qu’il serait détenu dans les locaux d’Interpol Ghana, après avoir été présenté dans plusieurs services dont le ministère ghanéen en charge de la sécurité. Les protestations et autres explications, apprend-t-on, de Justin Katinan Koné, porte-parole de Laurent Gbagbo, et du concerné n’ont rien changé à la position des policiers d’Accra qui insistent pour dire qu’ils n’ont pas reçu de position contraire du régime d’Abidjan concernant le mandat d’arrêt lancé contre le cadre du FPI. Ces derniers seraient en attente d’instructions pour décider de la conduite à tenir.
L’État de Côte d’Ivoire a lancé un mandat d’arrêt contre Damana Pickass, courant 2017, l’accusant d’avoir été nommément cité dans une attaque visant à renverser le régime du président Alassane Ouattara. Stéphane Kipré, président de l’Union des nouvelles générations (UNG) est également concerné par ce mandat d’arrêt.
Modeste KONE

En lecture en ce moment

Burkina Faso : Au moins 20 morts dans une attaque

Côte d’Ivoire/ Célébration ’s Tour: Après Abidjan, Soum Bill attaque l’intérieur du pays