Concernant la destruction d’une Église Assemblée de Dieu à Biétry, le pasteur principal révèle : « Nous n’avons pas été dédommagés »





concernant-la-destruction-dune-eglise-assemblee-de-dieu-a-bietry-le-pasteur-principal-revele-nous-navons-pas-ete-dedommages


La destruction de l’Eglise des Assemblées de Dieu de Biétry, en Zone 4, dans le cadre de la construction de la ligne 1 du métro d’Abidjan, a été faite sans que les responsables du « Temple de grâce » n’aient été ni prévenus ni dédommagés, informe le pasteur Yédé Emile N’Guessan.

« Nous avons notre terrain, nous avons tous nos papiers. Pour raser tout le bâtiment, vous devez nous délocaliser, nous donner un terrain et nous dédommager. Ensuite, vous pouvez faire ce que vous voulez. Nous n’avons pas été dédommagés », révèle-t-il. 

A lire aussi : Populations impactées par le projet de la ligne 1 du métro : Le plan d’urgence d’indemnisation a démarré

Selon lui, quand il a opposé ces arguments à celui qui était visiblement le responsable des opérations de démolition du temple, ce dernier a retorqué que ce n’est pas son problème. « Il a répondu qu’il a été envoyé par le Premier ministre pour tout démolir. Pendant que j’échangeais avec lui, le Caterpillar a commencé à tout démolir », a-t-il déploré.

 

C’est le lundi 12 septembre 2022 que l’Église des Assemblées de Dieu, temple de grâce, situé sur l’emprise de la ligne 1 du métro d’Abidjan, a été démolie. Selon des proches du pasteur principal, le terrain sur lequel est construit ce lieu de prière a été acquis par ce dernier en 1998. La construction du temple d’une capacité de 2 000 places lui aurait coûté 900 millions FCFA. Au dire de l’homme de Dieu, l’Église n’a reçu aucune mise en demeure.

 

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Société : Des employés du Golf-Hôtel en grève

Un nouveau-né abandonné près d’une maison inachevée à Niakara