Affaire moyenne de redoublement et d’exclusion : Des parents d’élèves jugent la décision de Mariatou Koné





affaire-moyenne-de-redoublement-et-dexclusion-des-parents-deleves-jugent-la-decision-de-mariatou-kone

Mme Mariatou Koné, ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation



La rentrée scolaire 2022-2023 est effective sur tout le territoire ivoirien depuis le lundi 12 septembre dernier. Une rentrée avec des reformes et mesures qui semblent ne pas avoir l’accord de tous les acteurs du système. Singulièrement les parents d’élèves.

Au cours d’une tournée dans plusieurs établissements secondaires de la capitale ivoirienne, nous avons rencontré des parents d’élèves qui nous ont partagé des points de vue différents. Surtout concernant les moyennes générales annuelles requises pour le passage en classe supérieure, le redoublement et l’exclusion.

Pour certains parents, rencontrés notamment au Lycée Djedji Pierre Amondji d’Adjamé, il n’y a pas de surprises car cela a toujours été le cas dans le secondaire en Côte d’Ivoire.

« Depuis de nombreuses années, le constat est le même. Ce sont les mêmes moyennes qui sont requises pour passer, redoubler ou être renvoyé. Donc je ne vois pas où se situe le problème qui fait grincer les dents », nous a confié Mme Kouassi, parent d’élève.

Comme elle, M. Noufé partage cet avis. « Il n’y a rien de nouveau. Seulement, il y a certains établissements, surtout privés  où les responsables font quelques compromis pour aider les élèves afin d’avoir de forts taux d’admissibilité. Tout ça c’est du marketing. Mais est-ce que cela aide vraiment les enfants ? », s’est-il interrogé.

Au Lycée Sainte Thérèse de Koumassi, c’est le même son de cloche au niveau des parents. M. Kouamé qui a bien voulu nous parler, a expliqué que les parents doivent comprendre qu’il est primordial pour leurs enfants d’avoir de bons niveaux scolaires. Pour ce faire, contester les décisions de la ministre Mariatou Koné qui ne sont pas nouvelles, est une façon de faire la promotion de la médiocrité.

D’autres ivoiriens ne voient pas ces décisions du même œil. Surtout avec l’inflation et la cherté de la vie aujourd’hui. « Les temps sont durs et les autorités doivent comprendre cela et nous aider. Il n’est pas facile aujourd’hui de payer la scolarité de plusieurs enfants » a affirmé Mme Coulibaly.

Pour rappel, au cours de la réunion de la rentrée scolaire 2022-2023, la ministre de l’Edication nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné a informé tous les acteurs du système éducatif ivoirien,  des mesures et autres reformes qui seront prises en compte.

Il s’agit notamment pour les élèves NON REDOUBLANTS en classe de 6ème, de 5ème ou 4ème, il faut une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour passer en classe supérieure, car avec une MGA comprise entre 8,50 et 9,49 sur 20, l'élève redouble la classe. Il faut aussi savoir qu'avec une MGA inférieure à 8,50, l'enfant est immédiatement renvoyé de l'école. Par ailleurs, si l'enfant a obtenu une MGA allant de 9,50 à 9,99 sur 20, le conseil de classe donne son avis sur le sort de l'élève.

Pour les élèves REDOUBLANTS en classe de 6ème, de 5ème ou 4ème, il faut une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure, car avec une MGA inférieure à 10 sur 20, l'élève est exclu de l'établissement puisqu'on ne peut tripler.

• Pour les élèves NON-REDOUBLANTS en classe de 2nde ou 1ère, il faut forcément avoir une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure. L'élève ayant obtenu une MGA allant de 09,50 à 09,99 sur 20, est admis en classe supérieure, soit en Première s'il est en Seconde, soit en Terminale s'il est en Première, dans la mesure où il a obtenu une moyenne pondérée dans les matières spécifiques de sa série. L'élève redouble sa classe s'il a obtenu une MGA allant de 8,50 à 9,49 sur 20. Toutefois, ceux ayant obtenu une MGA inférieure à 8,50 sont exclus de l'établissement.

• Pour les élèves REDOUBLANTS en classe de 2nde ou 1ère, il faut forcément avoir une moyenne générale annuelle (MGA) supérieure ou égale à 10 sur 20 pour être admis en classe supérieure, car avec une MGA inférieure à 10, l'élève est exclu puisqu'on ne peut tripler.

• L' élève NON REDOUBLANT en classe de 3ème, ayant obtenu une MGA allant de 8,50 à 10 sur 20 redouble sa classe de 3ème s'il n'a pas été orienté par le Conseil National d'Orientation (CNO). Toutefois, il est exclu de l'établissement s'il a une MGA inférieure à 8,50 sur 20.

• L' élève REDOUBLANT en classe de 3ème, est immédiatement exclu de l'établissement s'il n'a pas été orienté par le CNO, car il ne peut tripler.

• Enfin, les élèves de Terminale. L'élève NON REDOUBLANT en classe de Terminale, redouble sa classe en cas d'échec au Baccalauréat s'il a obtenu la MGA allant de 8,50 à 10 sur 20. Il est exclu si, en cas d'échec au BAC, il a une MGA inférieure à 8,50 sur 20.

• L'élève REDOUBLANT en classe de Terminale, est immédiatement exclu de l'établissement en cas d'échec au BAC

Toutefois, devant toutes ces informations, notons bien que tout élève redoublant dont l'année scolaire a été interrompue pour des raisons de santé, justifiées par un certificat médical délivré par un médecin accrédité, bénéficie d'un report de scolarité.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au vendredi 14 mai 2021

Vœux de nouvel an de Zadi Gnagna : « Que 2022 soit une année de réalisation de nos nouvelles revendications »