Football : la Côte d'Ivoire s'impose facilement face à la Guinée





football-la-cote-divoire-simpose-facilement-face-a-la-guinee


Une trêve parfaitement négociée par la Côte d’Ivoire. Pour son deuxième match de la fenêtre FIFA, la sélection ivoirienne a brillé face à la Guinée. Les Eléphants de Jean-Louis Gasset ont battu le Syli national de Guinée (3-1), ce mardi 27 septembre, au stade de la Licorne, en France.
Très entreprenants avec un système expérimental (3-5-2), les coéquipiers du capitaine Serge Aurier, titularisé dans la défense à trois aux côtés de Sylla Abakar et de Diomandé Sinaly, trouvent la faille par Ibrahim Sangaré à la demi-heure de jeu (30, 1-0). La frappe cadrée du milieu des Eléphants est déviée par un défenseur guinéen, prenant ainsi à contre-pied le gardien Koné Ibrahima.
Bien en place depuis le début, la Côte d’Ivoire continue sa mainmise sur le jeu. Très actif sur le flanc droit de l’attaque, Kouassi Evrard fait une incursion dans la défense du Syli. Sa passe en retrait est reprise victorieusement par Doumbia Souleymane (41e, 2-0).
La Guinée perd son football et la Côte d’Ivoire en profite pleinement. Lancé depuis l’axe central, Seko Fofana inscrit le troisième but avant la pause (45e). Mettant ainsi fin à une première mi-temps parfaitement maîtrisée par les Eléphants.
Même si la Guinée a manqué de peu d’ouvrir le score dès la 20e minute avec une passe dans le dos de la défense (le tir de Serhou Guirassy est repoussé par le gardien ivoirien Sangaré Badra Ali), les quarante-cinq premières minutes ont affiché la maîtrise technique de l’équipe de Gasset et surtout l’adaptation de ses joueurs à s’adapter à plusieurs système de jeu.  
De retour de la période d’oxygénation, le sélectionneur de la Guinée, Kaba Diawara apporte des ajustements dans son équipe avec les entrées en jeu de Moriba Kourouma, Ibrahim Diakité et Morgan Guilavogui. Le jeu du Syli gagne en vivacité et sur un corner, le défenseur central Mouctar Diakhaby, réduit le score d’une tête décroisée (52e, 1-3).
La Guinée retrouve un jeu plus offensif et prend le contrôle de la partie. La Côte d’Ivoire subit mais ne cède pas. Plus dans la gestion des efforts, les Eléphants expérimentent merveilleusement leur jeu sans ballon. Ce qui leur réussit bien jusqu’au coup de sifflet final.
Avec plusieurs changements entre le premier et le deuxième match, Jean-Louis Gasset réalise le coup parfait. La Côte d’Ivoire boucle sa trêve internationale avec deux succès en deux matchs.


Source  :  fifciv 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Inondations à Grand-Bassam: L'alerte rouge lancée

Accès à l’eau potable: Des experts réfléchissent sur les moyens d’amélioration de la fourniture dans les zones urbaines