Le pape François au Maroc pour marquer les 800 ans de présence franciscaine





Maroc,Pape françois


A côté de l’enjeu principal de la tolérance et de la compréhension mutuelle entre les religions (islam et christianisme), la visite du pape François au Maroc vient également marquer les huit siècles de présence des franciscains dans le royaume chérifien, a révélé le curé de la cathédrale St Pierre de Rabat, le père Daniel Nourissat, lors d’une conférence de presse.

« Le pape vient ici fêter les 800 ans de la demande par le sultan de Marrakech que des prêtres viennent s’occuper des chrétiens qui résidaient dans le royaume, qui étaient des commerçants, des artisans, des mercenaires, des prisonniers. C’est la première fois que Saint François d’Assise a envoyé des frères hors d’Europe. C’est ici au Maroc. Et nous fêtons avec le pape les 800 ans de la présence franciscaine au Maroc », a déclaré, vendredi, le guide religieux face à une quinzaine de journalistes présents à Rabat pour la couverture de l’événement.

Le père Nourissat, retraçant les grandes lignes du catholicisme au Maroc, a fait savoir que c’est bien après ces pionniers que l’Eglise a grandi dans les années des protectorats européens au début 20ème siècle.

Une communauté catholique qui, bien que minoritaire est de plus en plus vivante et « revitalisée », ces dernières années, par une présence massive de jeunes fidèles en provenance des pays de l’Afrique subsaharienne pour des raisons d’études.

L’Eglise catholique au Maroc compte deux diocèses. Le diocèse de Tanger, dans le Nord, composé de cinq paroisses et dirigé par l’archevêque Santiago Agrelo Martinez et celui de de Rabat comptant 32 paroisses et dirigé par l’archevêque Cristóbal Lopez Romero.

Le pape François entame, samedi au Maroc, une visite de 48 heures, placée sous le sceau du dialogue islamo-chrétien, gage de paix dans le monde, signale-t-on.

François est le deuxième pape à effectuer une visite au Maroc après St Jean Paul II en 1985.

La cathédrale St Pierre de Rabat est une des étapes de la visite papale. Le Saint Père y dira la prière de l’Angélus, dimanche (2ème jour de visite) après avoir rencontré les religieux et religieuses des deux diocèses du pays (Rabat et Tanger).  Seront également présents à la rencontre, les guides des autres chapelles chrétiennes, les anglicans, les protestants, les orthodoxes en l’occurrence.

L’ordre des frères mineurs (OFM) (en latin : ordo fratrum minorum), couramment appelés franciscains, est un ordre religieux catholique né en Italie sous l’impulsion de saint François d’Assises en 1210. À l’imitation du Christ, les membres tentent de vivre une vie de grande pauvreté et de simplicité évangélique.

(AIP)

Rabat (Maroc), 30 mars (AIP)- A côté de l’enjeu principal de la tolérance et de la compréhension mutuelle entre les religions (islam et christianisme), la visite du pape François au Maroc vient également marquer les huit siècles de présence des franciscains dans le royaume chérifien, a révélé le curé de la cathédrale St Pierre de Rabat, le père Daniel Nourissat, lors d’une conférence de presse.

« Le pape vient ici fêter les 800 ans de la demande par le sultan de Marrakech que des prêtres viennent s’occuper des chrétiens qui résidaient dans le royaume, qui étaient des commerçants, des artisans, des mercenaires, des prisonniers. C’est la première fois que Saint François d’Assise a envoyé des frères hors d’Europe. C’est ici au Maroc. Et nous fêtons avec le pape les 800 ans de la présence franciscaine au Maroc », a déclaré, vendredi, le guide religieux face à une quinzaine de journalistes présents à Rabat pour la couverture de l’événement.

Le père Nourissat, retraçant les grandes lignes du catholicisme au Maroc, a fait savoir que c’est bien après ces pionniers que l’Eglise a grandi dans les années des protectorats européens au début 20ème siècle.

Une communauté catholique qui, bien que minoritaire est de plus en plus vivante et « revitalisée », ces dernières années, par une présence massive de jeunes fidèles en provenance des pays de l’Afrique subsaharienne pour des raisons d’études.

L’Eglise catholique au Maroc compte deux diocèses. Le diocèse de Tanger, dans le Nord, composé de cinq paroisses et dirigé par l’archevêque Santiago Agrelo Martinez et celui de de Rabat comptant 32 paroisses et dirigé par l’archevêque Cristóbal Lopez Romero.

Le pape François entame, samedi au Maroc, une visite de 48 heures, placée sous le sceau du dialogue islamo-chrétien, gage de paix dans le monde, signale-t-on.

François est le deuxième pape à effectuer une visite au Maroc après St Jean Paul II en 1985.

La cathédrale St Pierre de Rabat est une des étapes de la visite papale. Le Saint Père y dira la prière de l’Angélus, dimanche (2ème jour de visite) après avoir rencontré les religieux et religieuses des deux diocèses du pays (Rabat et Tanger).  Seront également présents à la rencontre, les guides des autres chapelles chrétiennes, les anglicans, les protestants, les orthodoxes en l’occurrence.

L’ordre des frères mineurs (OFM) (en latin : ordo fratrum minorum), couramment appelés franciscains, est un ordre religieux catholique né en Italie sous l’impulsion de saint François d’Assises en 1210. À l’imitation du Christ, les membres tentent de vivre une vie de grande pauvreté et de simplicité évangélique.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Elections présidentielles de 2020: L'appel d'Adjoumani à la classe politique ivoirienne

Côte d’Ivoire/ Le MIDD se satisfait d’un « retour à la normalisation du fonctionnement de l’école »