Devenu handicapé et orphelin lors de la crise postélectorale de 2011, L’enfant béni raconte son histoire en chanson





devenu-handicape-et-orphelin-lors-de-la-crise-postelectorale-de-2011-lenfant-beni-raconte-son-histoire-en-chanson


Devenu handicapé et orphelin lors de la crise postélectorale qui a secoué la Côte d’Ivoire en 2011, l’artiste William Prégnon dit L’Enfant Béni explique son histoire dans une chanson intitulé‘’ Mon histoire‘’ qui a officiellement été présentée le vendredi 7 octobre dernier, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu à Cocody,

Dans sa chanson, L’Enfant Béni retrace sa difficile expérience de vie. À travers ce titre, l'Enfant Béni partage son vécu pour exhorter les hommes et les femmes à ne pas baisser les bras face aux adversités. L’Enfant Béni a également fait savoir qu’il prépare présentement un featuring avec le chanteur zouglou Lunic.

En outre, l' Enfant Béni s'est réjoui de la dynamique de réconciliation nationale et de consolidation du tissu social dans laquelle est engagée la Côte d'Ivoire. Il a félicité le président Alassane Ouattara et ses prédécesseurs Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo d'avoir accepté de se rencontrer dans l'intérêt de la nation. '' Si nos papas s'entendent, nous serons heureux. Il y aura moins d'enfants handicapés. La guerre n'est pas une bonne chose. Je me mets à la disposition du ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale pour sensibiliser tous les Ivoiriens à la paix avec : Mon histoire '' , a-t-il fait savoir.

Pour rappel , le témoignage de ce jeune homme, diffusé sur la chaine NCI, il y a quelques mois, avait ému l’opinion publique. William Prégnon a été une victime de la crise militaro-politique en Côte d'Ivoire.  Devenu handicapé et orphelin, le jeune homme s’est retrouvé seul dans la rue et sans soutien. Cependant, il a trouvé la force et le courage de résister aux vices.  "Pendant la crise électorale de 2011 , je vivais dans la commune d'Abobo . Un obus est tombé dans notre cour tuant mon père et ma mère. Je suis sorti handicapé de cette explosion. Les éclats d'obus ont brisé mon ventre et ma main droite. Après les soins, je me suis retrouvé sans endroit où dormir. Dans la rue, si tu n'as de boulot pour subvenir à tes besoins, tu es obligé de voler et d'agresser les gens. Mais moi, je ne voulais pas faire cela. Bien de fois, des idées noires m'ont traversé l'esprit. Je me mettais sur le pont dans l'intention de me suicider. Mais je me reprenais parce que je viens de loin et je sais que la route est encore longue. Je sais que tôt ou tard je vais arriver '', avait-il témoigné. Son témoignage avait touché de nombreuses personnes au point où N'da Kouamé Lemissa, par le biais de sa structure NKL Compagny, a décidé de produire le jeune homme qui est aujourd’hui en train d’accomplir son rêve de devenir artiste.

 

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Orientation en seconde 2022 : Les résultats d’orientations des filières professionnelles disponibles

Sommet sur le financement des économies africaines : "On ne peut pas demander à l'Afrique de ne pas s'endetter"