Journée mondiale de l’alimentation: La Côte d’Ivoire s’engage à ouvrir de nouveaux sentiers de développement agricole





journee-mondiale-de-lalimentation-la-cote-divoire-sengage-a-ouvrir-de-nouveaux-sentiers-de-developpement-agricole

Le ministre d’Etat, ministre de l'agriculture et du développement rural, Adjoumani Kobenan Kouassi



Le gouvernement ivoirien, dans un message lu par le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, ce dimanche 16 octobre 2022, a annoncé l’engagement de la Côte d’Ivoire à ouvrir de nouveaux sentiers de développement agricole, surtout en matière de production de semences de qualité et d’engrais au niveau local. Mais aussi à réaliser des infrastructures de maîtrise de l’eau, de transformation et de commercialisation des produits agricoles.

"L’édition 2022 de la Journée Mondiale de l’Alimentation appelle donc à la solidarité et à l’action globale mondiales en faveur du renforcement de la résilience des pays et à mieux aller de l’avant pour la transformation structurelle de notre système productif, afin de parvenir à un développement durable et à la souveraineté alimentaire en Côte d’Ivoire. Cette transformation structurelle a déjà été actée avec la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA), qui se veut l’unique cadre harmonisé de l’ensemble des interventions dans le secteur agricole", a déclaré Kobenan Kouassi Adjoumani s’exprimait à l’occasion de la célébration de la 42ème édition de cette journée, placée sous le thème «Ne laisser personne de côté - Améliorer la production, la nutrition, l’environnement 8et les conditions de vie pour tous ».

Cependant, il a reconnu les efforts de développement du secteur agricole doivent être poursuivis de façon soutenue, car la Côte d’Ivoire reste encore dépendante des importations pour couvrir ses besoins principaux en produits de base tels que le riz, l’oignon, la viande et le poisson.

"Cette transformation structurelle a déjà été actée avec la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA), qui se veut l’unique cadre harmonisé de l’ensemble des interventions dans le secteur agricole. Elle se poursuit avec le PNIA de deuxième génération (2018-2025), qui est une réponse à la nécessité d’une meilleure synergie d’actions. Il couvre les sous-secteurs de l’élevage, de la pêche, de l’aquaculture, de la gestion de l’environnement, des questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que les problèmes de développement rural et de résilience des populations. Il innove avec neuf (09) zones agropoles dont chacune intégrera toutes les activités des chaînes de valeurs productives qui permettront d’avoir une croissance inclusive en vue d’améliorer la productivité agricole et relever le niveau de vie des populations rurales", a t-il indiqué.

 Notons que l’édition 2022, qui se tient ce 16 octobre 2022 marque également le 77ème anniversaire de la création de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Solange ARALAMON 

 

 

En lecture en ce moment

UE-Magic Tour : La caravane fait son entrée à Odienné

11es Universités africaines de la communication de Ouagadougou : La Côte d’Ivoire à l’honneur cette année