Droits des épreuves facultatives au BEPC et Bac session 2023: La grogne monte chez les parents d’élèves





droits-des-epreuves-facultatives-au-bepc-et-bac-session-2023-la-grogne-monte-chez-les-parents-deleves

Mme Nimaga Dosso, directrice des examens et concours (DECO)



Les parents d’élèves ivoiriens s’interrogent sur l’intérêt du ministère de l’Education nationale à faire payer les droits pour les épreuves facultatives aux élèves qui doivent participer aux examens de fin d’année. Notamment, ceux qui passeront le BEPC et le BAC session 2023.

« Les droits d'examen sont obligatoires et sont de 500 FCFA pour le CEPE, 2 000 FCFA pour le BEPC (+ 500 FCFA par épreuve facultative) et de 5. 000 FCFA pour le baccalauréat (+ 1 000 FCFA par épreuve facultative). Ces droits d'examen se payent à compter du lundi 24 octobre. Chaque candidat doit s'en acquitter lui-même sur la plateforme TresorPay de la Banque numérique du Trésor, en utilisant uniquement un compte TresorMoney", précise le communiqué, rendu public récemment par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, par le canal de la Directrice des examens et concours (DECO), Nimaga Dosso.

A lire aussi: Tchad : Touché par balle, l’artiste rappeur et slameur Ray’s Kim Edm succombe à ses blessures

« On a le net sentiment que là-bas, au ministère de l'Éducation nationale, il y a des gens qui veulent étrangler les parents d'élèves jusqu'à la mort. Ils font tout pour contourner les décisions de leur ministre dans l'unique but de se sucrer sur le dos des pauvres parents qui supportent déjà assez mal le poids de la pauvreté ambiante », nous a fait savoir un parent d’élève amer.

Comme lui, nombreuses sont les personnes qui sont en colère face à cette décision qui ne semble pas émouvoir les autorités.

Notons que les inscriptions aux examens scolaires du CEPE, BEPC et du baccalauréat, session 2023, débutent le lundi 17 octobre 2022 pour s'achever le vendredi 16 décembre 2022, délai de rigueur.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Fif : L'Afi accorde son parrainage à Idriss Diallo

Bounkani : Nialé Kaba exhorte les jeunes à se détourner de toute action occulte et terroriste