Promotion du genre : la politique du genre a beaucoup évolué en Côte d’Ivoire, mais … (Directrice du Genre)





promotion-du-genre-la-politique-du-genre-a-beaucoup-evolue-en-cote-divoire-mais-directrice-du-genre


Invitée, aux « causeries de l’AIP », une tribune d’échanges et de partages d’expérience, ce vendredi 21 octobre 2022, au siège de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), à Abidjan Plateau, la directrice du Genre et de l’Equité au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Tanoh Florence, s’est réjouie de la politique du genre en Côte d’Ivoire, précisant toutefois qu’il y a encore beaucoup à faire.

« La politique du genre dans le cadre du développement en Côte d’Ivoire a beaucoup évolué. Il y beaucoup à faire, on ne peut pas dire qu’on est totalement satisfait. Mais la marche est longue et elle a beaucoup évolué », a-t-elle déclaré.

Elle en veut pour preuve, la scolarisation des filles qui est aujourd’hui, une réalité, le fait que de plus en plus de filles s’orientent vers les filières techniques et scientifiques.

« Cela veut dire que dans certains secteurs techniques où on ne trouvait pas du tout de femme, on en a aujourd’hui », s’est-elle exprimée, ajoutant qu’en 2017 « plusieurs filles du lycée technique ont préparé le bac F7 (NDLR, Sciences biologiques, option biochimie) et elles sont parties en Europe pour poursuivre des études scientifiques. Choses rares autrefois ».

Elle précise toutefois qu’au niveau politique, il y a encore des lourdeurs parce que les partis politiques n’osent pas faire de la place aux femmes. Elle entend continuer la bataille pour qu’à ce niveau, les choses avancent également avec l’augmentation du nombre de femmes députées, de maires, de présidentes de Conseil régional et de femmes dans le gouvernement.

Reconnaissant que cela ne sera pas donné aux femmes comme des cadeaux, la directrice estime qu’elles devraient montrer plus d’ardeur, plus de leadership, plus de savoir-faire, savoir-être et le savoir.

A cet effet, a ajouté Mme Tanoh, le ministère travaille sur un programme qui va démarrer en novembre pour améliorer les niveaux politiques des femmes. Une formation académique sur la stratégie politique, le leadership et la prise de parole qui va s’étendre de novembre à janvier afin de leur permettre de se lancer avec assurance dans un premier temps dans les élections locales afin d’asseoir leur leadership politique.

Poursuivant, elle a saisi l’occasion pour appeler les femmes à plus d’engagement et à oser.

De 2013-2022, on peut affirmer sans ambages que la question du genre a véritablement évolué en Côte d’Ivoire même si certains aspects politiques restent encore très portés par les hommes, a-t-elle conclu.

Cette édition « des causeries de l’AIP » entre dans le cadre des activités de la cellule genre de cette agence de presse, installée 2 juin 2022. Elle a tourné autour du thème « Genre et changement social : enjeu de développement ».

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Indiscipline des chauffeurs de Gbaka: les autorités interpellées, ''Trop c'est trop''

Ouattara, évitons-nous une autre guerre !