Mme Bernadette Djè Konan (PCO d’Africa Green Lady 2022) : « Nous valorisons la femme porteuse de projet sur le développement durable »





mme-bernadette-dje-konan-pco-dafrica-green-lady-2022-nous-valorisons-la-femme-porteuse-de-projet-sur-le-developpement-durable

Mme Bernadette Djè Konen, PCO d'Africa Green Lady 2022



La finale de 3 e édition d’Africa Green Lady, un concours de valorisation de la femme porteuse de projet dans le domaine du développement durable aura le samedi 5 novembre 2022 à l’Hôtel des parlementaires de Yamoussoukro. Avant cette soirée, la présidente du comité d’organisation, Mme Bernadette Djè Konan a accepté de nous donner les détails de ce concept.

Qu’est ce que le concept « Africa Green Lady?

Africa Green Lady, nous valorisons la femme porteuse de projet sur le développement durable. Nous avons créé ce concept pour qu’il y ait une journée de la femme qui vient nous parler de son projet, de comment le projet a été jusqu’à ce que nous partons en final avec cette personne qui a un projet porteur surtout sur le développement durable.

La première édition a eu lieu à Abidjan le deuxième à Divo cette année, vous faites la 3e à Yamoussoukro. Qu’est ce qui a milité en faveur de la capitale politique de la Côte d’Ivoire ?

A la base du projet, on a dit Africa, c’est toute l’Afrique normalement qui est concerné par ce concours. Mais compte tenu de la covid-19, nous avons décidé finalement de faire la première édition à Abidjan, la deuxième dans le Loh-djiboua et la troisième édition dans le Bélier et nous allons descendre par la grâce de Dieu dans le sud-Comoé l’année prochaine. Par la suite ; nous verrons comment sortir de la Côte d’Ivoire. Nous voulons donner la possibilité à toutes les femmes de la Côte d’ Ivoire qui ont des projets porteurs de vie à se donner de la valeur et à se valoriser elle-même.

A lire également: SAMA 2022: Les rôles de booker et manager définits par des professionnels

Cette année combien y’a t-il de candidates ?

Cette année, il y a eu beaucoup d’engouement. Nous avons reçu plus de 150 candidatures mais il fallait que les meilleurs partent en final et nous avons décidé de prendre 30 femmes qui iront en final ce samedi 5 novembre. 30 femmes porteuses de projet sur le développement durable ce qui veut que la Côte-d’Ivoire  regorge une multitude d’idées.

Quelles sont les différentes étapes que les concurrentes ont franchies avant la finale ?

Il y a eu d’abord, la première phase  qui consistait à distribuer des  fiches de candidature et chacune des postulantes dans la région du Bélier. Elles nous les ont ramenés en précisant ce qu’elles veulent comme projet mais qui rentre dans le développement durable. 5 candidates ont été retenues dans chacun des six départements (Djekanou, Toumodi, Yamoussoukro, Attiégouakro, Tiébissou et Didiévi) de la région. Après cette étape, nous avons payé les services d’une femme qui est venue leur donner une formation sur la rédaction  de  projet et sur comment parler en public. Le 2 juillet 2022, nous avons organisé  la pré-soutenance avec les membres du jury et chaque candidate devrait présenter son projet en 10- 15mns. Nous sommes donc à la phase finale qui aura lieu ce samedi.

Au terme de cette finale, que gagne la lauréate ?

Les cinq premières seront accompagnées par des structures qui vont leur donner des  formations. Elles auront aussi des prix en espèce. Aucune des candidates ne partira les mains vides.

Que deviennent les deux premières lauréates des éditions antérieures?

Les candidates précédentes sont toujours dans les projets. Elles nous soutiennent et nous accompagnent. Elles sont impliquées dans l’organisation, pendant qu’elles réalisent leurs propres projets.

Réalisé par Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Dimbokro : la renaissance !

Mode : « Grand-Bassam Fashion Day » ou quand la ville historique se pare de paillettes