Communication et Économie numérique : un budget de plus de 84 milliards FCFA, adopté à l’Assemblée nationale





communication-et-economie-numerique-un-budget-de-plus-de-84-milliards-fcfa-adopte-a-lassemblee-nationale


Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a obtenu, mercredi 09 novembre 2022, le vote des membres présents de la Commission des Affaires Économiques et Financières (CAEF) du budget de l’année 2023, de 84. 614. 708. 123 FCFA, pour son département ministériel.

Ce budget est reparti par programme et par nature de dépense, a expliqué le Ministre. Ainsi, le budget du programme 1 se chiffre à 5. 449. 144. 536 F CFA soit 6,44 % du budget global du Ministère. Celui du programme 2 se chiffre à 12. 370. 571. 551 F CFA soit 14,62 % du budget global du Ministère de la Communication et de l’Économie numérique. Quant au programme 3, il  est évalué à 15. 979. 992. 036 F CFA, soit 18,88 % du budget global du Ministère.

Le budget des comptes spéciaux du trésor se chiffre à 50. 815. 000. 000F CFA soit 60,05 % du budget global du Ministère de la Communication et de l’Économie Numérique. Le budget cumulé de l’année 2023, est donc évalué à 84 614 708 123 FCFA.

« La politique nationale en matière de Communication et d’Économie numérique reflète l’ambition du Gouvernement de satisfaire les populations relativement aux grandes questions relevant du domaine de la Communication et de l’Économie numérique (presse écrite, presse en ligne, audiovisuel, communication publicitaire, téléphonie, internet et la poste). La Côte d’Ivoire, en raison de son attractivité par la performance de son économie, ambitionne de se projeter parmi les géants africains dans le domaine de la communication et du numérique », a indiqué le Ministre, qui a rappelé que cette volonté est clairement affichée dans le Plan National de Développement (PND) 2021-2025 par la mise en œuvre des actions stratégiques. Notamment l’amélioration de la gouvernance du secteur de la communication et de l’économie numérique, le renforcement de la production et la diffusion de l’information, la régulation et la professionnalisation du secteur de la communication et des médias, le développement de l’économie numérique  et  le développement du secteur postal.    

Amadou Coulibaly a partagé son ambition de faire figurer la Côte d’Ivoire parmi les 20 premiers pays respectueux de la liberté de la presse de Reporters sans frontière (RSF). Côte d'Ivoire est passée de la 66e place en 2021 à la 37e place en 2022, sur 180 pays, rappelle-t-on.

Au titre de l’année 2022, le budget du Ministère de la Communication et des Médias a été exécuté à 76%, et celui de l’Économie Numérique et de la Poste à 98%, a révélé le premier responsable dudit département.

Le ministère de la Communication et de l’Économie numérique a plusieurs missions, entre autres, l’élaboration des lois et des règlements en matière de Communication ; la coordination des actions de la communication gouvernementale, la promotion de labels «Côte d’Ivoire » en liaison avec les autres départements ministériels, la vulgarisation des lois et règlements sur la presse, l’audiovisuel, la communication publicitaire et les nouveaux médias, le renforcement du rôle des Autorités de régulation et le développement de l’accès au réseau numérique.

Lambert KOUAME avec Sercom

En lecture en ce moment

Reprise des élections à Port-Bouet/Dr Emmou Sylvestre vainqueur, selon la CEI locale

Burida : Plus De 1,4 milliard à repartir aux artistes en décembre 2021