14e édition de Ciné Droit libre : Les festivités démarrent le lundi 14 novembre 2022





14e-edition-de-cine-droit-libre-les-festivites-demarrent-le-lundi-14-novembre-2022

Yacouba Sangaré, coordinateur du Festival Ciné droit libre Abidjan



La 14e édition du Festival Ciné droit libre Abidjan aura lieu du 14 au 19 novembre 2022 en Côte d’Ivoire. AU cours d’une conférence de presse animée il y a quelques jours, l’association « Ciné Connexion », chapeautée par le journaliste Yacouba Sangaré, a dévoilé les différentes articulations de cette édition qui a pour thème «Corruption : le nouveau terrorisme ?». 

« Nous avons choisi ce thème parce que nous constatons que la corruption est un phénomène assez présent encore dans notre société. le dernier rapport de Transparency international sur le rapport 2022, classe notre pays à l 116e place de l’indice de perception de la corruption (IPC). En Afrique, la Côte d’Ivoire est classé 20 parmi les pays les plus corrompus. Il est vrai que les autorités font beaucoup d’efforts avec la mise en place d’un ministère  chargé de la lutte contre la corruption, mais il reste encore beaucoup à faire. Il faut donc que d’autres acteurs moins étatiques participent au combat contre ce fléau », a-t-il expliqué.

Pour les initiateurs, l’idée, c’est d’éveiller les consciences sur les effets néfastes de la corruption, ses impacts sur la société afin d’amener les populations à tourner le dos à cette pratique nuisible. A travers une kyrielle d’activités, le festival suscitera, sans passion, un débat franc et direct sur la thématique.

Il est prévu à cet effet, des projections de films sur diverses thématiques  liées à la corruption, au Goethe Institut, dans certains établissements méthodistes et dans les communes de Yopougon et Koumassi. Une rencontre d’échanges avec les populations sur le dispositif de lutte contre la corruption, un atelier de formation des leaders de jeunesse de Koumassi sur la lutte contre la corruption, master class  sur le film documentaire, journée de l’enfant (ateliers de formation, restitution, projections de films, finale du concours de slam pour enfants), opération quartier propre  et dons de matériels d’hygiène suivie de l’installation du comité de veille, d’assainissement, de salubrité et de l’hygiène (CVASH)etc., sont au menu de cette édition.

Pour rappel, le festival «Ciné droit libre » est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique. Créé au Burkina Faso, par l’association « Semfilms », il s’est fixé comme objectif de donner une plateforme d’expression aux cinéastes et journalistes du monde entier dont les œuvres (des films portant sur les droits humains et la liberté de la presse) sont censurées ou ont eu des difficultés de diffusion à cause de leur contenu dérangeant. Le principe du festival est « un film, un thème, un invité, un déba »t. En Côte d’Ivoire, le festival « Ciné droit libre » est organisé depuis 2008 par l’association « Ciné connexion »,  en partenariat avec le Goethe-Institut, soutien historique de l’événement. En 13  éditions, le festival a sensibilisé plus de 150 000 personnes et projeté près de 300 films sur divers sujets des droits humains : l’immigration irrégulière, les droits de l’enfant, les violences faites aux femmes, l’utilisation des enfants dans les conflits, l’homophobie, les droits de la communauté LGBTQ+, les problèmes de gouvernance et de démocratie, la liberté d’expression, les mutilations génitales féminines… Le festival a éduqué plus de 600 personnes issues des quartiers défavorisés du District d’Abidjan aux droits humains.

Solange ARALAMON 

 

En lecture en ce moment

Affaire BHCI: Le Président Ouattara compte poursuivre la société Westbridge

Coronavirus: le gouvernement recommande le télétravail pour freiner la propagation de la pandémie