Révision de la liste électorale : Kuibiert invite les acteurs politiques à adhérer « pleinement, sans réserve » au processus





revision-de-la-liste-electorale-kuibiert-invite-les-acteurs-politiques-a-adherer-pleinement-sans-reserve-au-processus


Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a procédé, ce samedi 19 novembre 2022, à Agboville, au lancement de l’opération de révision de la liste électorale en vue des élections municipales et régionales de 2023 et de la présidentielle de 2025.

Il a à cette occasion appelé les acteurs politiques à adhérer « pleinement, sans réserve » au processus, rappelant l’intérêt ou l’enjeu que revêt cette opération de la liste électorale, à savoir celle qui déterminera la consistance du corps électoral pour toutes les élections à venir.

« Compte tenu de ces considérations, j’invite ici et maintenant, solen-ne-lle-ment, en ma qualité de Président de la CEI et au nom de celle-ci, l’ensemble des acteurs politiques à adhérer pleinement, sans réserve, au processus de révision de la liste électorale », a lancé le président de la CEI.

Il a appelé les partis politiques, les militants et sympathisants, la société civile et à tous les ivoiriens âgés d’au moins dix-huit ans, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant dans aucun des cas d’incapacité ou d’indignité prévus par la loi à se rapprocher de ses équipes pour l’actualisation de leurs données personnelles.

M. Kuibiert a invité les populations à s’inscrire massivement sur la liste électorale pour demeurer le « souverain » celui qui garde sa capacité de comprendre et qui fait son choix en toute connaissance de cause.

Aussi, a ajouté M. Kuibiert, en vue de faciliter l’adhésion de nos populations à ce processus, une série de dispositions a été prise. Il s’agit de l’élargissement de l’éventail des pièces requises pour l’enrôlement des électeurs sur la liste électorale.

A savoir la carte nationale d’identité ou une attestation d’identité ou un récépissé d’enrôlement délivré par l’ONECI pour l’obtention de la CNI ou à défaut, la présentation d’un certificat de nationalité ivoirienne.

S’agissant du certificat de nationalité, l’organe en charge des élections a fait savoir que de concert avec le gouvernement, un nouveau décret, modifiant le précédent, précise que le certificat de nationalité ivoirienne seul suffit pour se faire enrôler sur la liste électorale. Il n’est plus accompagné d’aucune autre pièce administrative et il est délivré au prix de 1000 FCFA et exempté de droit de timbre.

Pour ceux déjà inscrits et qui désirent changer de lieux de vote, il leur est mis, à disposition, à titre gracieux, dans les Commissariats et dans les sous-préfectures ainsi que dans les administrations fiscales, des formulaires de certificats de domicile et de résidence, et des formulaires d’attestation de résidence fiscale, pour justifier le motif du changement du lieu de vote, a ajouté le président de la CEI, rassurant que ses services sont prêts pour accueillir les pétitionnaires.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Secteur de la construction : Les architectes de Côte d’Ivoire au contact de la population

Adzopé : Une dizaine d’orpailleurs clandestins mis aux arrêts