Sassandra : Un employé réclame son salaire avec un pistolet automatique et huit munitions





sassandra-un-employe-reclame-son-salaire-avec-un-pistolet-automatique-et-huit-munitions


Y.B.P était à la barre du tribunal de Sassandra ce jeudi 24 novembre pour répondre des faits de détention illégale d'un pistolet automatique, considéré comme une arme de guerre de la première catégorie par le droit pénal ivoirien.

Qu'est-ce qui s'est passé pour que cet individu âgé de 41 ans se retrouve devant la justice ? Vigile dans une société de gardiennage, Y.B.P n'est pas payé depuis plus d'un mois. Pour réclamer son argent à son supérieur hiérarchique, ce dernier décide d'utiliser un pistolet automatique.

C'est donc armé qu'il invite son supérieur hiérarchique à un échange. Sans perdre le temps, il menace de mort son interlocuteur en lui présentant l'arme de guerre et ses munitions.

Y.B.P est interpellé plus tard puis est transféré à la maison d'arrêt et de correction de Sassandra. Le procureur dans ses réquisitions a souhaité que le prévenu soit condamné à 5 ans de prison ferme. Mais le juge-président en a décidé autrement. Il l'a condamné à 3 mois de prison ferme.

Touré Boa 

Correspondant régional 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Can 2021 : le Onze de la Côte d'Ivoire face à l'Égypte

"Le plus bel hommage à rendre à Amadou Gon, c'est de remporter les élections au premier tour" (Adjoumani)