Enseignement supérieur : 4.870 enseignants-chercheurs recrutés par l’Etat ivoirien depuis 2011





enseignement-superieur-4870-enseignants-chercheurs-recrutes-par-letat-ivoirien-depuis-2011


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a révélé que l’État ivoirien a procédé au recrutement de 4 870 enseignants chercheurs depuis 2011, soit 406 enseignants-chercheurs par an. Cette information a été donnée lors de la 15ème édition du Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI), le jeudi 15 décembre 2022 à Abidjan.

Selon le ministre, le recrutement annuel des 406 enseignants-chercheurs représente une masse salariale de plus de 4, 3 milliards de FCFA. Il a précisé qu’en 2022, ce sont 651 enseignants-chercheurs qui ont été recrutés contre 606 en 2021.

Évoquant les efforts du gouvernement en termes de décentralisation et de modernisation des universités publiques, Adama Diawara a rappelé la réhabilitation de toutes les universités publiques de Côte d'Ivoire, notamment, celles de Cocody, d’Abobo-Adjamé et de Bouaké. Il a également présenté les ouvertures des universités de Man, San Pedro, ainsi que celle de l’Unité virtuelle de Côte d'Ivoire.

Le conférencier a affirmé que son département ministériel a renforcé les capacités d’accueil desdites universités, à travers la construction d’amphithéâtres, de salles de travaux dirigés (TD) et l’équipement des laboratoires. De même, la majorité des résidences universitaires ont été rénovées, quand de nouvelles ont été construites à Korhogo et à Daloa avec 1 200 lits. Des restaurants ont également été construits à Daloa et à San Pedro avec respectivement 600 et 1.500 places.

Par ailleurs, sur le plan social, Adama Diawara est revenu sur l’assistance aux étudiants démunis dont les tickets de restaurant et les logements sont pris en charge par le gouvernement. « Pour mettre fin au phénomène des étudiants squatteurs, 103 étudiants de l’université d’Abobo-Adjamé sur 113 ont été logés à la cité de Williamsville et 20 sur 300 de l’université de Cocody ont été récemment logés dans les cités de Port-Bouët 1 et 2 », a-t-il assuré.

Convaincu qu’en dépit de tous ces efforts, d’énormes défis restent à relever, notamment la faiblesse du rendement interne et externe, le ministre de l’Enseignement supérieur a dégagé des perspectives en vue de de redynamiser le secteur. « Le gouvernement va agir sur deux grands segments : il s’agira de continuer à investir dans les infrastructures et d’engager des réformes du système », a-t-il indiqué.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique a aussi annoncé l’ouverture de l’université de Bondoukou en 2023 et la construction prochaine des universités d’Adiaké, d'Odienné, de Dabou, de Daoukro et d’Abengourou.

CICG

En lecture en ce moment

Masa jeune public: Plus de 5000 élèves autour de la ministre Kandia Camara pour célébrer l'art

Une Ong invite les ivoiriens à introduire la lecture dans leurs habitudes