Revue de presse du lundi 19 décembre : "Dieu était argentin, Dieu était Messi ''





revue-de-presse-du-lundi-19-decembre-quotdieu-etait-argentin-dieu-etait-messi


Le Mondial 2022 s'est achevé ce dimanche 18 décembre avec le sacre de l'Argentine de Lionel Messi qui a battu la France à l'issue d'une finale âprement disputée.  Certains journaux sont revenus sur cette finale pleine de rebondissements.  
 '' Dieu était argentin,  Dieu était messi '',  lit-on à la Une du journal Supersport quand le Quotidien d'Abidjan affiche à sa page d'ouverture : '' Lionel Messi,  champion du monde face à un extraordinaire Kylian Mbappé '' . 
D'autres journaux ont plutôt mis l'accent sur la situation assez confuse qui prévaut au Pdci-Rda entre le président, Henri Konan Bédié et la jeunesse du parti.   Faisant cas d'une ''prétendue'' crise au sein du Pdci-Rda,  L'Héritage informe que '' la Jpdci prend position pour le président Bedié '' . Une position totalement différente de celle du Jour Plus qui fait mention d'une '' Crise au Pdci-Rda '' tout en informant que ''   les choses se compliquent pour Bédié'', et que '' des jeunes défient son autorité '' . Le Matin abonde dans le même sens en affichant à sa Une ''Convocation d'un congrès extraordinaire par le président du Pdci,  les présidents de la Jpdci disent non à Bedié '' . 
Certains autres journaux ont également mis l'accent sur la révision de la liste électorale.  Le Panafricain dénonce des '' Fraudes dans l'enrôlement sur la liste électorale '', et fait savoir que  le Rhdp a été pris la main dans le sac.  Pour sa part,  Le Temps explique ''comment le régime a préparé le fiasco'' . Générations Nouvelles,  tout en mettant en doute la sincérité des prochaines élections municipales et régionales 2023, affiche à sa Une '' Le Ppa-Ci dénonce des dysfonctionnements dans la liste électorale et s'inquiète ''. 


GZ 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Plus de 50 ha d’hévéa ravagés par des flammes à Bocanda

Nommé dans les instances du RHDP, un député demande à la direction le retrait de son nom