Tribunal du Plateau : Les Ivoiriens choqués alors que s'ouvre le procès des 46 docteurs non-recrutés





tribunal-du-plateau-les-ivoiriens-choques-alors-que-souvre-le-proces-des-46-docteurs-non-recrutes


Le procès des 46 docteurs non-recrutés s'est ouvert, mercredi 28 décembre 2022, au tribunal d'Abidjan-Plateau. Le moins que l'on puisse dire c’est que les premières images des prévenus ont choqué de nombreux Ivoiriens.

Les 46 docteurs non-recrutés sont apparus dans la salle d'audience menottés les uns aux autres. Ce qui n'a pas manqué de susciter de vives réactions et protestations de nombreux observateurs.

« Urgent ! Procès des 46 docteurs non-recrutés depuis le tribunal du Plateau. Les docteurs sont arrivés menottés comme des bandits », font remarquer certains. Abondant dans le même sens, un individu choqué lance : « Les 46 docteurs arrivent au tribunal menottés. Nous sommes sérieux dans ce pays-là ? Des demandeurs d'emploi qui sont menottés ainsi ? Attention ! Est-ce une façon de dire à la génération future que le doctorat (Bac+8) n'est pas important ? Ou faire de hautes études n'a pas sa place dans notre société ? Il faut immédiatement libérer ces demandeurs d'emploi. Ne me parlez surtout pas de trouble à l'ordre public". D'autres encore interpellent les autorités sur le fait qu'ils doivent être relâchés. «Procès des 46 docteurs... J'espère de toute mon âme qu'ils ne seront pas condamnés. Qu'ont-ils fait de si grave ? Ce serait un pilier fondamental de la nation qui s'écroulerait. Des jeunes Ivoiriens, titulaires du doctorat, ayant organisé une marche pour attirer l'attention des autorités seraient jetés en prison. Que dirons-nous dans le futur aux élèves et étudiants, à nos enfants ? Étudiez et soyez parmi les meilleurs pour aller en prison par la suite ? », peut-on lire sur les réseaux sociaux.

Ces docteurs sont membres du Collectif des docteurs non-recrutés de Côte d’Ivoire. Ils ont été interpellés à la suite d'une manifestation pour réclamer leur recrutement par les autorités ivoiriennes. C'est le vendredi 23 décembre 2022 qu'ils ont été écroués à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA).

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Humour : Bientôt un festival pour magnifier les talents africains

Plus de 11 mille interventions dont 493 cas de décès enregistrées au premier trimestre 2019 (GSPM)