Gagnoa : Le médiateur pour la région du Goh répond à ceux qui pensent que 2023 sera une année sombre





gagnoa-le-mediateur-pour-la-region-du-goh-repond-a-ceux-qui-pensent-que-2023-sera-une-annee-sombre


Le médiateur de la République en charge des régions du Goh, du Loh-Djiboua et de la Nawa avec pour résidence Gagnoa, le préfet Guéhi Brissi Lucas, a traduit, ce mercredi 28 décembre 2022, face aux journalistes, la peur qui anime les populations des localités de sa zone de compétence par rapport aux élections locales de 2023. Toutefois, pour lui, ce sera une année normale. C'était au terme d'une réunion avec les comités de veille de ces régions à la préfecture de Gagnoa.

Selon lui, pour beaucoup, la nouvelle année qui se profile à l'horizon est une année de tous les risques à cause des élections municipales à venir. Un avis qu'il dit ne pas partager du tout. 

Faisant le bilan des années antérieures en matière de paix, le préfet estime que les populations des localités sous son contrôle ont vécu en paix et en communion fraternelle. Il conseille que ce climat de paix soit entretenu.

S'agissant de son programme de l'année 2023, le médiateur de la République des régions du Goh, Loh-Djiboua et de la Nawa a en projet de rencontrer les élèves et leurs enseignants pour leur parler du civisme. Des rencontres avec les communautés ethniques et religieuses pour renforcer la cohésion sociale sont aussi prévues. A l'orée des élections locales, le médiateur de la République va s'entretenir avec les associations de jeunes et les candidats déclarés à ces élections en accord avec sa haute hiérarchie.

Touré Boa

Correspondant régional

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tidjane Thiam au sortir d’une audience avec Bédié à Daoukro : « … Nous sommes une famille PDCI-RDA, nous resteront PDCI-RDA »

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, annonce une nouvelle ère pour le football africain