Revue de presse: Graciés par Assimi Goïta, les 46 soldats ivoiriens ont regagné Abidjan samedi, le temps des vraies questions





revue-de-presse-gracies-par-assimi-goita-les-46-soldats-ivoiriens-ont-regagne-abidjan-samedi-le-temps-des-vraies-questions


L’actualité de ce lundi 9 janvier 2023 est dominée par le retour au bercail des 46 soldats ivoiriens détenus depuis le 10 juillet 2022 au Mali.

« Nos héros sont là », écrit le quotidien Le Patriote, proche du parti au pouvoir. Pour Le Matin, la libération des 45 soldats ivoiriens est le signe de « la grande victoire diplomatique de Ouattara ».

Abondant dans le même sens, L’Essor Ivoirien parle du « triomphe de la sagesse de Ouattara ». Pour Le Nouveau Réveil, proche du PDCI RDA, ce dénouement heureux n'est pas le fruit d'un quelconque bras de fer ou d'ultimatum qui ont lamentablement foiré. Mais du dialogue tel que prôné par le premier président, Houphouët-Boigny. Et de déduire : « Houphouët triomphe ».

Reprenant les propos du chef de l’Etat, Soir Info et Le Jour Plus barrent à leurs Unes : « Vous n’avez rien à vous reprocher ».

Certainement satisfait du retour des 46 soldats après près de six mois de captivité, Notre Voie n’a pu se contenter que d’écrire : « Merci ! ». Quant au Rassemblement, il estime que le président de transition au Mali, Assimi Goïta a fait « du bruit pour rien ».

 « Mission accomplie », barrent à leurs Unes, les quotidiens l’Expression et l’Avenir comme s’ils s’étaient passé le mot pour reprendre les propos du chef de l'Etat.

Après cette libération et le retour des 46 soldats à Abidjan, « Le temps des vraies questions », propose le Sursaut et au Temps d’expliquer  « pourquoi Ouattara doit "domestiquer" son entourage".  

Dernière Heure Monde de son côté s’interroge sur le cas Pulchérie Gbalet, cette activiste, accusée "d’entente avec les agents d’une puissance étrangère » dans le cadre de cette affaire. « Nos soldats sont libres, et Pulcherie Gbalet ? », s’interroge le confrère. Générations Nouvelles de son côté, attend la grâce présidentielle de Ouattara pour les pro-Soro et Pulchérie Gbalet.

Le Mandat, quant à lui, s’est focalisé sur les élections locales et fait savoir qu’il y a une grosse pression sur l’opposition. Dans la veine de ces élections locales, le parti de Gbagbo appelle ses militants à couvrir de candidatures, toutes les régions de Côte d’Ivoire, mentionne Le Panafricain.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Yopougon: la dame tombée de l’immeuble donne sa version des faits

Un conducteur de tricycle perd le contrôle de son engin et renverse une vendeuse d’igname braisée et ses clients dans un caniveau