Candidature du RHDP dans le Lôh-Djiboua : Le choix du ministre Amédé Kouakou par le RHDP contesté par des chefs traditionnels





candidature-du-rhdp-dans-le-loh-djiboua-le-choix-du-ministre-amede-kouakou-par-le-rhdp-conteste-par-des-chefs-traditionnels

La candidature d'Amédé Kouakou est décriée par les chefs traditionnels du Lôh-Djiboua



Le choix du ministre de l'Équipement et de l'Entretien routier, Amédé Kouakou, pour défendre les couleurs du parti présidentiel, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), aux élections régionales dans le Lôh-Djiboua, ne fait pas l'unanimité. Notamment chez les chefs traditionnels. Certains d'entre eux vont jusqu'à récuser cette option. Et plaident plutôt pour le choix d'une digne fille ou d'un digne fils de la région, un(e) Dida en fait. Le ministre Amédé Kouakou « étant d'ethnie Baoulé », mais aussi président de l'Association des cadres du Grand Centre.

À preuve, une dizaine d'entre eux, partis de DivoLakota et Guitry, selon des indiscrétions, ont récemment rallié Abidjan pour rencontrer le secrétaire exécutif du RHDP pour lui faire part de leur désapprobation. Reçus par le ministre Cissé Bacongo, ils lui ont exprimé leur ressentiment. Toutefois, ils n'entendent pas en rester là. Ils envisagent aussi de mener des actions vigoureuses pour se faire entendre et arriver ainsi à leur fin.

Ces chefs traditionnels reprochent, entre autres récriminations, au ministre Amédé Kouakou, de tuer toute velléité d'ascension politique des cadres de la région.

Au total, le maire sortant de Divorévèlent nos sources, fait face au mécontentement de chefs traditionnels du Lôh-Djiboua opposés à sa candidature aux régionales de 2023 de cette entité administrative et qui devra probablement affronter, au cours de ces joutes électorales, en octobre 2023, Me Bertin Zehouri pour le compte du PDCI-RDA et Moïse Lida Kouassi pour celui du PPA-CI du président Laurent Gbagbo.

Entre temps, nombreux sont-ils au RHDP, qui espèrent que le directoire de la mouvance présidentielle, ira jusqu'à reprendre les arbitrages en vue de désigner des candidats qui arrivent à faire l'unanimité autour de leur personne tant au niveau du parti présidentiel qu'au sein des populations qu'ils entendent administrer.

Amédé Kouakou est aussi député de la sous-préfecture de Divo élu en 2021.

Il est important de rappeler que c'est au lendemain de la réunion du directoire du RHDP relative au choix des candidats dans le cadre des élections (régionales et municipales) de 2023, tenue le lundi 19 décembre 2022, que les chefs traditionnels du Lôh-Djiboua ont fait mouvement vers Abidjan pour rencontrer.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Le Premier ministre Achi Patrick ouvre la 9ème édition de la CGECI Academy

Invective du porte-parole du RHDP contre Soro : Le RACI sans pitié pour Adjoumani