Plus de cinq morts lors d’un recrutement dans l’armée en Guinée





Guinée,Armée


Au moins cinq personnes ont perdu la vie et plusieurs autres sont hospitalisées, lundi, à l’issue des épreuves d’endurance physique dans l’armée guinéenne, dans les régions de Kankan, dans l’est du pays et Nzérékoré dans le sud de la Guinée, selon un communiqué de l’armée guinéenne

Les cas de décès sont enregistrés après l’épreuve de course. Selon des témoins, les victimes ont eu des malaises et des vertiges après une course de  8km en 45mn pour les hommes et 6km pour les femmes. Pour des médecins de l’armée guinéenne, le plus souvent, c’est le cœur des candidats qui lâche. C’est un drame qui arrive à des ”jeunes postulants non habitué au sport, ou encore qui ont des problèmes cardiaques ou d’hypertension”.

Ces décès viennent relancer la problématique de l’obtention des documents administratifs en Guinée.

En effet, le dossier des candidats comporte le certificat de visite et de contre visite médicale. Mais certains candidats pourraient se procurer ces documents sans se rendre dans des structures de santé agréées, selon des sources proches du dossier. Plusieurs autres candidats ont été admis à l’hôpital notamment dans les villes de Siguiri et de Kankan.

C’est le week-end dernier que les épreuves d’endurances physiques du test de recrutement dans l’armée guinéenne ont débuté. Ces épreuves physiques comprennent outre la course, les pompes et les abdominaux et vont se poursuivirent jusqu’au 11 avril.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les Eléphants retrouveront la Zambie le 19 juin

Le Rwanda annonce l’abolition de plus de 1 000 lois coloniales