CHAN 2022-Haïdara Souhalio : "Nous avons notre propre destin entre nos pieds"





chan-2022-haidara-souhalio-quotnous-avons-notre-propre-destin-entre-nos-piedsquot


Le Sélectionneur national Souhalio Haïdara a sacrifié à la traditionnelle conférence d'avant-match à la veille du dernier match de groupe face à l'Ouganda au Stade Nelson Mandela de Baraki à Alger. Le technicien ivoirien a promis, avec ses hommes, de faire "ce qu'il y a à faire pour nous qualifier".

Commentaires sur les premiers matchs 

Nous sommes sortis de notre première confrontation avec le Sénégal avec beaucoup de regrets. Nous avons perdu. Nous pensions pouvoir redresser la barre face à la RDC. Malheureusement, nous n'avons pas eu le bon pied. Nous sommes sortis de ce match avec un point. Nous nous rendons compte que le Sénégal, qui était en ballottage favorable après la première journée, est sur la même longueur d'onde que toutes les trois autres équipes au terme de la 2e journée. Tout le monde est capable de se qualifier. Ce qui nous donne un regain pour réaliser ce que nous nous sommes promis, à savoir passer le premier tour. Le plus intéressant, nous avons notre propre destin entre nos pieds. Notre futur depend de nous-mêmes. On fera ce qu'il y a à faire pour nous qualifier.

L'absence de Zougrana

Lors de nos trois matchs de préparation en Tunisie, nous avons donné du temps de jeu à tout le monde parce que nous avions dit que nous aurions besoin des vingt-cinq joueurs que nous avons amenés ici en Algérie. Nous avons donné du temps de jeu à tout le monde pour chacun de sente prêt à jouer. Ça nous fait de la peine de savoir qu'il ne sera pas avec nous pour ce troisième match mais il y a des joueurs qui peuvent valablement le remplacer sur le terrain.
Peut être, avec notre réorganisation tactique, on utiliserait d'autres joueurs avec des profils plus offensifs. Mais il faut reconnaître que nous avons un effectif avec des joueurs capables de répondre quand un élément est absent.

Des changements en vue ? 

On ne peut pas changer notre organisation. Mais on peut changer notre animation par rapport au fait que nous sommes obligés d'aller chercher un résultat. Nous travaillons sur ce qu'il convient de faire pour atteindre notre objectif. On a manqué de lucidité, d'efficacité, de réalisme devant les buts lors des deux derniers matchs. Ce sont des choses à corriger et nous parlons beaucoup aux enfants. 

La meilleure option 

L'option que nous allons choisir nous oblige à être prudents. Nous sommes obligés de prendre les risques qu'il faut tout en essayant de contenir l'adversaire. On ne veut pas être en train de courir derrière un score.

Des craintes

Nous sommes conscients de l'avantage numérique que cette équipe a sur nous. Elle est première du groupe avec quatre points. Un match nul leur suffirait mais je ne pense pas qu'elle viendrait pour viser le nul mais nous battre. Avec le respect que j'ai pour cette équipe et mais ce sur quoi je réfléchis, c'est ce que je suis capable de faire pour battre cette équipe de l'Ouganda. Je ne me focalise pas sur des craintes de l'adversaire mais sur ce que je dois améliorer pour marquer des buts et me qualifier pour les quarts de finale.

 

GZ avec Sercom Fif 

En lecture en ce moment

Deuil : Le chantre N'Guessan Emmanuel est rentré dans la félicité céleste

Fif : Eugène Diomandé lâche Didier Drogba et rejoint Sory Diabaté