IPS/CGRAE : 9 jours désormais pour traiter un dossier





ipscgrae-9-jours-desormais-pour-traiter-un-dossier


Les longs délais de traitement des dossiers sont en passe de devenir un lointain souvenir à l'Institution de prévoyance sociale-Caisse générale de retraite des agents de l'État. Sur un objectif de 25 jours, selon le directeur général de ladite institution, Abdrahamane T. Berté, les dossiers sont désormais traités en 9 jours. Il l'a révélé, lors d'une cérémonie de présentation de vœux aux responsables de cette structure, notamment le président du Conseil d'administration, Mamadou Blé, et à lui-même le DG. Une belle occasion pour ce dernier de passer en revue les actions menées au cours de l'année écoulée.

« ... Sur un montant global de plus de 213 milliards de FCFA de prestations payées pour un total de 15.500 dossiers reçus, le délai moyen de traitement de ces dossiers s’affiche à 9 jours pour les dossiers reçus complets, sur un objectif de 25 jours, conformément aux ratios exigés par l’organisme régulateur, la CIPRES », a-t-il révélé. Faisant savoir que le taux moyen de liquidation des dossiers de prestations dans les délais, est de 95 %, tandis que celui du recouvrement des cotisations sociales s’élève à 98 %. L'Institution a également, selon le directeur général, relevé des défis importants au profit de ses assurés. Il s'agit entre autres du démarrage effectif des précomptes pour les nouveaux adhérents à La Complémentaire, de la mise en service de l’application SIGRAE (Système Intégré de Gestion de Retraite des Agents de l’Etat) qui permet de traiter avec encore plus de célérité, l’ensemble des dossiers réguliers et complets reçus, de l’inauguration de l’agence de San-Pedro dans le Bas-Sassandra qui est le 4ème district le plus peuplé parmi les 14 existants et dans lesquelles l’IPS-CGRAE était déjà présente, etc. L'année écoulée, l'IPS-CGRAE a pu maintenir le certificat ISO 9001 version 2015 suite à l’audit de surveillance de septembre 2022 et a procédé à la pose de la première pierre de la future agence d’Odienné.

L'orateur a appelé les agents de l'Institution à s'approprier les chantiers de l’extension de la couverture sociale à travers la création de la branche Accident de travail et Maladies professionnelles (AT/MP) et des Prestations familiales, de la création du Fonds social vieillesse, etc.

« … Il est bon et important de dire qu’avant les ponts, avant les routes, avant les hôpitaux, avant cette floraison de réalisations et de mesures sociales, c’est d’abord par la CGRAE que tout a commencé. En effet, c’est le 18 avril 2012, c’est-à-dire, moins d’un an après sa prise effective du pouvoir, que par le décret n° 2012-367, le président Alassane Ouattara a mis fin au calvaire des retraités du secteur public, en créant l’IPS-CGRAE ». C'est par ces mots que le président du Conseil d'administration Mamadou Blé a rendu hommage au chef de l'État pour la réforme de l'Institution. Il a exprimé sa satisfaction au nom du Conseil d’administration à la direction générale et à l’ensemble du personnel de l’IPS-CGRAE pour le travail abattu.

 

Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Recrutement du personnel domestique : une nouvelle application digitale voit le jour

An 4 de la commémoration de l’attentat terroriste : l’Etat et la ville de Grand-Bassam honorent les victimes